Camion autonome

La première plate-forme pour camions autonomes verra le jour en 2022

Jusqu’à présent, tout le monde évoque des projets de camions autonomes. Les prototypes se comptent par dizaines. Mais personne ne parle des plate-formes qui gèreront les véhicules. La société américaine Locomation annonce qu’elle lancera en 2022 la toute première plate-forme pour poids lourds autonomes capables de traiter 200 billions d’opérations par seconde, soit près de 7 fois plus que les systèmes actuels présentés.

Locomation a mis au point avec la société Nvidia cette plate-forme informatique – Nvidia Drive AGX Orin – qui gère seule l’Autonomous Relay Convoy. Il s’agit du système de platooning, de camions autonomes en convoi. Jusque-là, rien de nouveau. La grande nouveauté est donc la plate-forme capable d’organiser la circulation des véhicules. La pièce qui manquait au puzzle. Le système intègre le nouveau SoC (System-on-a-Chip) Orin, qui fournit plus de 200 billions d’opérations par seconde.

Locomation s’est associé à Wilson Logistics avec qui il vient de réaliser les premiers essais de platooning entre Portland, dans l’Oregon, à Nampa, dans l’Idaho, soit sur 195 kilomètres. Les 1 120 camions autonomes seront livrés à Wilson Logistics à partir de 2022, date à laquelle la plate-forme sera opérationnelle.

« Nous évoluons rapidement vers la commercialisation du camionnage autonome, et Nvidia Drive présente une solution intéressante pour fournir une plate-forme robuste et axée sur la sécurité avec laquelle notre équipe peut travailler », a déclaré Çetin Meriçli, PDG et co-fondateur de Locomation. « Cela a le potentiel d’améliorer considérablement notre processus et nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec l’équipe Nvidia.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *