Actu

L’Allemagne s’apprête à mettre en quarantaine les conducteurs à l’international

L’information a de quoi faire bondir. L’Allemagne s’apprêterait à confiner une dizaine de jours les conducteurs roulant à l’international ayant fréquenté une zone à risque plus de 72 heures. Les fédérations et associations de transporteurs ne décolèrent pas. Berlin n’a pas encore confirmé la mesure.

L’amendement en question sur les mesures de quarantaine pour les voyageurs entrants et sortants pour lutter contre le coronavirus, précise que les exemptions à l’obligation de quarantaine ne devraient s’appliquer qu’aux personnes qui, pour des raisons professionnelles, transportent des marchandises et des marchandises à travers les frontières par route, rail, bateau ou avion et qui restent dans une zone à risque jusqu’à 72 heures.

Or, tout conducteur de transport international doit respecter la réglementation relative aux temps de conduite et de repos et doit donc passer plus de 72 heures dans le pays désigné comme zone à risques. Par conséquent, comme le précisent les fédérations de transport routier, « tous les conducteurs roulant à l’international seront soumis à ces nouvelles réglementations de confinement sans aucune exception. »

Les fédérations soulignent que « les conducteurs ont peu de contacts avec les autres dans l’exercice de leurs fonctions et que le risque de virus est donc plus faible qu’avec d’autres groupes professionnels. » Elles redoutent par ailleurs un traitement inégal entre les conducteurs allemands et étrangers : « une quarantaine pouvant aller jusqu’à dix jours échouerait en raison d’un manque d’hébergement pour les chauffeurs étrangers. Si la procédure n’est pas uniforme, nous craignons des inégalités de traitement et des distorsions de concurrence entre les entreprises allemandes et étrangères. »

Les transporteurs allemands craignent de se retrouver sans conducteurs. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *