Non classé

Infrastructures-taxe PL : les fédés discutent

Nouvelle réunion cette après-midi au ministère des transports sur le financement des infrastructures. Il devrait être question du projet de taxe poids lourd régulièrement évoquée par la ministre de tutelle. Selon nos informations, il n’est pas exclu que le patronat fasse des contre-propositions s’il est encore temps.

Le rapport du conseil d’orientation des infrastructures, remis début février, avait mis de l’huile sur le feu. Il évoquait plusieurs pistes pour accroître la contribution du secteur à l’entretien des routes dont taxer les poids lourds en transit. Elisabeth Borne, la ministre des transports, a pris le relais à multiples reprises s’exprimant en faveur d’une nouvelle taxe sur les camions pour « financer l’entretien des réseaux de transport. » Les professionnels du secteur ont dénoncé avec colère une «injustice fiscale».

Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR, rappelle que le transport routier paie déjà une addition salée : « En 2017, la fiscalité du carburant (TICPE) représentait, pour les seuls poids lourds, 4,13 milliards d’euros par an. En ajoutant la taxe à l’essieu et les péages, les poids lourds s’acquittent de plus de 7 milliards d’euros par an. » La même FNTR a demandé par ailleurs un audit « pour savoir comment sont utilisées les recettes de la route. » La fédération n’a reçu aucune réponse à ce jour.

L’Otre de son côté reste discrète après avoir proposé en 2015 un projet de vignette pour poids lourd qui ne devra pas ressembler à la défunte écotaxe.

Le projet de taxe poids lourd devrait s’inscrire dans la future loi d’orientation sur les mobilités (LOM) qui sera discutée à l’Assemblée d’ici la fin de l’été.

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.