Actu

IVECO se tourne vers l’électrique : « On se doit aujourd’hui de développer d’autres énergies » (Thierry Kilidjean, DG France)

A l’issue d’une convention à Cannes qui a réuni 80 concessionnaires et 280 commerciaux, Iveco France a présenté hier à la presse ses résultats 2019. Le constructeur a réalisé en France un chiffre d’affaires de 1,7 milliards d’euros en hausse (+7,5%) mais a enregistré une baisse de 4% de ses ventes de camions. En revanche, les ventes de la gamme light (Daily) ont réalisé des records (+13,4%), du jamais vu depuis 30 ans, et les ventes VO ont bondi de 17%. Thierry Kilidjean, son directeur général, a accordé à TRM24 une interview durant laquelle il est revenu sur le partenariat d’Iveco avec Nikola pour la production du futur Nikola Tre, tout électrique, une nouvelle stratégie pour le constructeur italien jusqu’à présent 100% gaz. « On se doit aujourd’hui de développer d’autres énergies, l’électrique est une énergie complémentaire et un partenariat (avec Nikola) d’être opérationnel rapidement » a-t-il répondu.

Regarder l’interview dans son intégralité

Les commandes redécollent

Sur le marché des 16 tonnes, Iveco reste le 7e constructeur poids lourds en France avec une baisse de 1,7%. « Les commandes ont chuté de 22% chez les grands comptes. Le gaz a tenu la dynamique sur 2019 » a commenté Christophe Jacques, responsable Business Line Medium-Heavy chez Iveco France. « Depuis décembre, le carnet de commande redécolle avec l’arrivée de notre nouvelle gamme S-Way. Nous avons tourné la page Stralis. Nous faisons un pas de géant avec l’arrivée du S-Way » a-t-il ajouté. 650 S-Way ont été vendus depuis son lancement en France en juillet dernier. Le Magirus dont un concept avait été présenté sera lancé en série limitée au troisième trimestre 2020.

Sur le segment des 7,5-15,9 tonnes (Eurcargo), le marché est stable avec 4 342 véhicules en 2019. Iveco reste le second constructeur avec 18% de part de marché (-4 pts) après Renault trucks.

Iveco, leader gaz

1 321 poids lourds gaz ont été immatriculés en France en 2019 (50% en porteurs). Iveco reste leader sur le marché des véhicules gaz avec 51,5% de part. « Pour 2020, nous souhaitons vivement redevenir un acteur majeur du marché heavy. Nous ambitionnons 4 000 véhicules et une part de marché à 9% » a déclaré Christophe Jacques. La gamme chantier T-Way devrait arriver dans quelques mois après le X-Way dont les livraisons débuteront en septembre.

Bonne santé du VO

« 2019 a été une très belle pour le monde de l’occasion » a déclaré Miguel Gonzalez, en charge du VO chez Iveco France. « Pour le Light, le bond de 19,53% (3 452 Daily immatriculés) est du principalement à des restitutions de véhicules en hausse » avant de préciser que les ventes Light vente représentent 46% des ventes globales Europe (contre 39% auparavant). « La gamme Heavy est plus compliquée ». La hausse enregistrée a été de +7,78% avec 693 véhicules. « Nous avons commencé à reprendre des véhicules au gaz avec des débouchées avec la Bulgarie » a souligné Miguel Gonzalez qui n’exclut pas de créer un marché d’occasion du gaz en France. « Pour 2020, nous envisageons un marché stable pour les VO light » a-t-il conclu.

Records de ventes pour le Daily

« 2019 a été une année riche avec un nouveau Daily neuf et connecté. Comme le poids lourd, on n’a plus rien à envier à la concurrence » a déclaré Amaury Bouchet, responsable Business Line Light Iveco. A fin décembre 2019 : 111 836 immatriculations d’utilitaires ont été enregistrées en France, une première depuis 30 ans. « Les marchés ont été tellement forts que nos concessionnaires ont du s’organiser. La difficulté à suivre le marché est certaine » a-t-il souligné. La hausse a été de +13,4% en 2019 (le marché réseau a pris +10%). En part de marché, Iveco se classe 3è constructeur (16,1%) derrière Fiat et devant Mercedes-Benz, en baisse de 1,7%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *