Actu

Kuehne+Nagel France participe à la 2ème édition de l’événement Eco Class Logistics

Kuehne+Nagel annonce participer à la 2ème édition d’Eco Class Logistics, le rendez-vous annuel dédié aux solutions éco-logistiques et bonnes pratiques de logistique durable, le 8 décembre prochain au Pavillon d’Armenonville à Paris. 600 participants sont attendus pour aborder les enjeux écologiques et technologiques du secteur.

Au cours des 10 dernières années, le groupe Kuehne+Nagel a multiplié les actions pour réduire l’impact carbone de ses infrastructures. L’année 2022 a été charnière pour la France avec la mise en place d’un comité RSE, piloté par Marion Martorell, dont la mission est de réaliser un audit et d’établir un plan d’actions pour réaliser le prochain objectif : une baisse de 33 % des émissions de CO2 d’ici à 2030 par rapport à 2019 sur les scopes 1, 2 et 3.

Pour Marion Martorell, responsable RSE France chez Kuehne+Nagel : « Le secteur du transport et de la logistique a désormais conscience de l’importance de prendre part aux efforts collectifs en matière de réduction d’émissions pour lutter contre le réchauffement climatique. De plus, les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact de leurs comportements et de leurs achats, et la RSE des entreprises est un facteur qu’ils prennent en compte lorsqu’ils choisissent d’acheter un produit plutôt qu’un autre. Nous devons donc proposer à nos clients des solutions plus vertueuses et les accompagner dans ce changement. »

Cette année, Kuehne+Nagel s’est notamment engagé à répondre à l’appel du gouvernement et rejoindre les efforts nationaux de sobriété énergétique en signant la charte EcoWatt. Objectif : réduire de 10% la consommation d’énergie au cours des 24 prochains mois. Le groupe multiplie également en France les opérations de sensibilisation, via notamment un partenariat avec l’équipe Malizia et le skipper Boris Hermann lors de la Route du Rhum. Par ailleurs, Kuehne+Nagel développe à l’échelle mondiale des solutions technologiques pour réduire son impact environnemental comme l’usage de la télématique pour la route, la plateforme digitale seaexplorer pour le transport maritime afin d’optimiser les trajets ou encore l’usage de carburant alternatif pour l’aérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.