100% VUL

La 2e génération du eSprinter sera produite aux USA et en Allemagne

La direction et les représentants du personnel de Mercedes-Benz ont conclu un accord pour construire le eSprinter de nouvelle génération, basée sur la nouvelle plateforme polyvalente électrique, sur trois sites : North Charleston (US), Düsseldorf et Ludwigsfelde en Allemagne. Basée sur une nouvelle plate-forme annoncée fin 2020, la prochaine génération de eSprinter cible de nouveaux segments et marchés, notamment les États-Unis et le Canada. Mercedes-Benz investit environ 350 millions d’euros dans l’eSprinter de nouvelle génération.

La génération actuelle de eSprinter est déjà en cours de production à Düsseldorf, sur la même ligne que les fourgons Sprinter thermiques. Le principe de fabrication conjointe des variantes électriques et thermiques sera également mis en œuvre à Charleston et Ludwigsfelde. Il sera ainsi possible de répondre très précisément aux besoins respectifs du marché à l’avenir. En plus de la variante actuelle, uniquement disponible en fourgon, la prochaine génération de eSprinter sera également produite en version châssis et servira ainsi de véhicule de base, entre autres, pour des ambulances, des camping-cars ou pour des caisses frigorifiques.

« L’avenir de la mobilité est électrique dans le monde du transport, en particulier pour la livraison du dernier kilomètre. Notre part de véhicules électriques à batterie ne cesse de croître. Nous alignons constamment notre stratégie en conséquence et soulignons notre pilier stratégique de leadership en matière de mobilité électrique dans les utilitaires », a déclaré Marcus Breitschwerdt, directeur monde de Mercedes-Benz Vans. « Avec notre nouvelle plateforme polyvalente électrique, nous élargissons considérablement notre offre dans les grands utilitaires. En produisant la prochaine génération de eSprinter aux États-Unis et en Allemagne, nous nous assurons d’une production adaptée aux marchés. Au total, nous investissons autour de 350 millions d’euros dans la prochaine génération de eSprinter. »

A lire aussi : L’eSprinter débarque en Amérique du Nord

L’usine de Düsseldorf fêtera son 60e anniversaire en 2022. Elle comptait environ 6 000 collaborateurs fin 2020. Le site produit les fourgons Sprinter et la génération actuelle de eSprinter. L’usine de Ludwigsfelde a célébré son 30e anniversaire en février. Fin 2020, elle employait 2000 salariés pour les châssis Sprinter. L’usine de Ladson / North Charleston (Caroline du Sud, USA) a été fondée il y a 15 ans en tant qu’usine d’assemblage pour les fourgons Sprinter et Metris (le Vito vendu en Amérique du Nord), et a été étendue à la production pièce par pièce pour les fourgons Sprinter en 2018. Fin 2020, l’usine de Charleston comptait environ 1 600 employés.

(avec communiqué Mercedes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *