Actu

La feuille de route de l’OTRE dans le cadre de la nouvelle mandature

A l’occasion de la nouvelle mandature présidentielle, l’OTRE publie une feuille de route pour le transport routier au cours des cinq prochaines années. 29 propositions sont formulées priorisant la transition écologique et énergétique, l’image du secteur et la souveraineté et la compétitivité de notre filière.

« Une première reconnaissance a été obtenue en mars 2022 dans le plan de résilience avec l’attribution d’une aide directe d’urgence de 400M d’euros à la profession, mais cela ne suffira pas pour faire face à la crise actuelle et pour la pérennité des entreprises » tient à souligner l’OTRE.

Parmi les 29 propositions, compte tenu que les travaux de la Task-Force confirment que le diesel restera présent majoritairement pour la plupart des usages a minima jusqu’en 2040, l’OTRE propose « d’abroger l’Article 130 prévoyant de procéder à une évolution de la fiscalité des carburants dans l’objectif d’atteindre un niveau équivalent au tarif normal d’accise sur le gazole d’ici le 1er janvier 2030. L’organisation demande par ailleurs réviser l’article 103 prévoyant la fin de la vente des véhicules lourds neufs utilisant majoritairement des énergies fossiles, d’ici 2040 ».

Concernant le manque certain de stations de ravitaillements gaz et électriques, l’OTRE appelle le gouvernement à « favoriser le recours à tous les biodiesels en usage exclusif et irréversible ainsi qu’aux biogaz comme une alternative pertinente de nature à augmenter significativement et immédiatement la capacité des transporteurs à contribuer à la transition énergétique. »

Autre point évoqué : l’investissement des entreprises en matière de verdissement de flottes. L’organisation propose de renforcer les aides financières (suramortissement, prêt à taux zéro, etc.) et soutenir à la filière du rétrofit.

Plus généralement, l’OTRE demande à l’Etat de mettre en place une énergie professionnelle pour les acteurs de la route afin de « maîtriser le prix de l’énergie pour les professionnels et éviter des fluctuations violentes sur une période donnée. »

Lire les 29 propositions de l’OTRE dans leur intégralité

Face à la hausse permanente du gasoil, l’OTRE demande le maintien et le renforcement de l’aide à la pompe mise en œuvre depuis le 1er avril 2022 au-delà du 31 juillet 2022.

A défaut et compte tenu de la volonté du gouvernement de maintenir une aide sur le carburant plus significative et plus ciblée au-delà du 31 juillet 2022 à destination des « particuliers gros rouleurs », l’OTRE demande l’application de cette mesure aux « professionnels gros rouleurs » par le versement d’une remise par litre de carburant directement gérée par l’Administration fiscale par l’application d’un système de remboursement mensuel basé sur les litres consommés au cours du mois précédents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.