TRM24 Le Mag

La Fondation Berliet présentera à Rétromobile une arroseuse-balayeuse Renault

Tradition oblige, la Fondation Berliet sera présente à Rétromobile dont la prochaine édition aura lieu du 5 au 9 février à Paris-Expo. Une arroseuse-balayeuse Renault, type IK, sera exposée sur son stand. Le modèle présenté a été réceptionné au Service des Mines en janvier 1928.

Au début du 20ème siècle, les attelages hippomobiles tractent de nombreux omnibus, voitures et fiacres. Plus de 6 000 cantonniers parisiens équipés d’un balai et d’une « brouette crottineuse » sont affectés au nettoiement des chaussées. Les premiers essais de balai brosse et d’arroseuse balayeuse motorisée ne sont pas concluants.

Dès 1911, les Usines Renault à Billancourt produisent des véhicules parfaitement adaptés aux besoins de tous les services municipaux depuis les bennes à ordures ménagères jusqu’aux ambulances « pour un ou plusieurs brancards » en passant par les véhicules de lutte contre l’incendie. Ils sont utilisés jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale et même au-delà pour ceux livrés Outre-Mer.

Equipée d’une « tonne » de 5 000 litres, cette arroseuse-balayeuse est dotée d’une pompe centrifuge qui, à l’époque, en l’absence d’hydraulique, témoigne de l’ingéniosité de techniciens particulièrement astucieux. Les conducteurs devaient démontrer une incroyable dextérité pour maîtriser un nombre important de leviers, manettes, pédales et autres commandes.

L’entretien de ce matériel s’avère assez coûteux. Outre la classique maintenance mécanique, le balai rouleau brosse cylindrique exige d’être remplacé tous les 200 km, soit tous les cinq jours. Dans les ateliers municipaux, une soixantaine de « femmes loqueteuses » – qui ne sont pas en haillons ! – mais ainsi appelées car elles confectionnent des « loquets » (touffes de bambou en lamelles liées par un fil) repiqués à la poix sur les rouleaux.

Entré dans la collection de la Fondation Berliet en 1986, ce matériel, qui a retrouvé sa dignité après une restauration au cours de laquelle sont intervenus près de vingt corps de métier, a effectué sa première sortie publique à la 13ème édition de Rétromobile, c’était… en 1988.

Informations techniques :

. moteur : 4 cylindres essence 100 x 160 / cylindrée : 5,027 l. / puissance fiscale : 19 CV

. carburateur : Renault

. boîte de vitesses : 4 AV + 1 AR

. roues à bandages

. vitesse : 18 km/h.La Fondation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *