Actu

La Poste lance un fonds de 500 millions pour les projets immobiliers de logistique urbaine

La Poste annonce lancer un fonds de 500 millions d’euros afin de développer ses projets immobiliers de logistique urbaine. Ce fonds sera détenu à 40% par La Poste et à 40% par La Banque des Territoires. Les 20% restants seront détenus par un troisième investisseur «en cours de sélection. »

« Il s’agit du premier fonds d’investissement en faveur de la logistique urbaine créé par une foncière dont les implantations seront principalement situées dans les 22 grandes métropoles de France», précise La Poste dans un communiqué.

La plateforme logistique en construction à Vendenheim, près de Strasbourg, sera une des premières réalisations de ce fonds. Située en bordure de ZFE, elle doit permettre de transférer les colis des poids lourds à des véhicules plus légers. Cette opération en Alsace a été réalisée avec Brownfields, l’un des fonds d’investissement français spécialisés dans les friches.

La Poste va investir 200 millions d’euros dans les trois prochaines années pour adapter des entrepôts urbains à la livraison de colis, par des réhabilitations et des rénovations sur son patrimoine immobilier, ou de nouvelles acquisitions.

Le groupe Poste entend poursuivre le développement de ses filiales Colissimo, pour la livraison de colis à domicile, et Chronopost et DPD France, pour la livraison express. Ces investissements concernent tous les formats d’entrepôts, comme les «hôtels de logistique urbaine» (supérieurs à 5 000 mètres carrés) de Lyon ou à Lezennes, près de Lille (Nord), les «centres de distribution» (entre 500 et 5 000 mètres carrés) en limite de ZFE, comme à Nanterre (Hauts-de-Seine), et les petits «espaces de logistique urbaine» en centre-ville, comme dans le Xe arrondissement de Paris (Magenta) ou à Mérignac (Gironde).

La Poste envisage d’acquérir d’ici 2025 8 000 utilitaires électriques (contre 8 380 actuellement dans le groupe), et au moins 1 000 vélos cargos. Au total, près de 50 nouveaux sites seront développés d’ici 2026, représentant près de 300 000 mètres carrés de nouvelles surfaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.