Stratégie

“Une reprise plutôt positive au-delà de nos objectifs” Interview de Henri Paccalin, pdt Mercedez-Benz Trucks France

Henri Paccalin a succédé en mars dernier à Jean-Marc Diss à la présidence de Mercedez-Benz Trucks France. Dans l’interview qu’il a accordée à TRM24, celui qui a fait toute sa carrière chez le constructeur à l’étoile fait un point sur le marché dont les ventes sont plutôt favorables à MBT France (marché national : 24 983 immatriculations à fin août). Il évoque notamment l’augmentation de la part de marché de la marque sur les véhicules de + de 6 tonnes, et ce malgré la pandémie. Le nouveau dirigeant de la marque dans l’hexagone aborde la stratégie du groupe dans le domaine de l’hydrogène qui “devrait être développé d’ici la fin de la décennie”. MB devrait d’ailleurs faire des annonces dans la semaine.

Regardez l’interview vidéo d’Henri Paccalin dans son intégralité

Le nouveau président de Mercedes-Benz Trucks France a abordé lors de l’interview les chiffres du marché : 24 983 immatriculations toutes marques confondues ont été enregistrées en France à fin août (contre 37 828 en 2019 « qui restera une année record »). La marque à l’étoile a vendu 3 484 véhicules et a même gagné des points avec une part de marché sur les + de 6 tonnes de 13,9% (contre 13,6% en 2019). « Avec le déconfinement, nous avons eu une reprise plutôt positive au-delà de nos objectifs (pour la période mai-août) » nous a-t-il confié précisant que cette reprise était inégale selon les régions et les segments. Concernant les véhicules FUSO, à fin juillet, le constructeur a vendu 414 véhicules avec 23% de PDM (contre 14,6% en 2019). Le marché national a enregistré 1 801 immatriculations (3 068 en 2019). « Nous restons optimiste et prudent pour 2021. Nous prologeons les mesures mises en place lors du confinement. Il s’agit avant tout d’une crise financière autant pour nos partenaires que pour nos clients finaux » a indiqué le nouveau responsable.

Sur les aides à l’achat de poids lourds électriques et roulant à l’hydrogène annoncées dans le Plan de relance, Henri Paccalin a estimé que « ce plan est un signal du gouvernement pour aider l’activité en France, il est tourné vers l’écologie donc vers les nouvelles solutions alternatives.” Il confirme que : “nous, constructeurs, nous devons prendre des directions vers les nouvelles énergies. » Dans cette même interview, il n’a pas caché que Mercedes-Benz Trucks pariait fort sur l’hydrogène même si son objectif est de « performer » dans un premier temps dans la sortie de l’e-Actros programmée l’année prochaine après l’eCanter déjà lancé. « Nous espérons que la solution hydrogène sera développée d’ici la fin de la décennie. Ce n’est pas nouveau pour Daimler qui s’est déjà tourné vers cette solution depuis longtemps. »

Profil d’Henri Paccalin, président de Mercedez-Benz Trucks France

Henri Paccalin, 48 ans, a fait toute sa carrière dans le groupe Daimler. Il a débuté sa carrière en 1997 chez Mercedes-Benz France en tant qu’assistant de Günther Fleig, le Président d’alors. Lorsque celui-ci est nommé au Board of Management du groupe, Henry Paccalin le suit à Stuttgart.

Après divers postes, il prend en 2004 celui de Market Manager Vans pour la France et le Benelux. En 2008, il est nommé Senior Manager chez Evobus, la filiale bus et cars du groupe, où il est chargé du marché européen. Deux ans plus tard, il prend en charge les négociations contactuelles avec le gouvernement algérien en vue de l’implantation d’une usine de production sur place. Il est ensuite nommé chef de projet général pour l’Algérie et Président de TASIAP GmbH, joint-venture entre le groupe Daimler et Aabar. En 2016, il y ajoute le poste de chef de projet Powertrain Iran, tout en étant nommé directeur de TG/MI.

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *