Actu

La TRAN adopte sa position sur la révision de la directive sur le permis de conduire

La commission des transports et du tourisme (TRAN) du Parlement européen a adopté hier sa position sur la directive européenne sur le permis de conduire. Des réformes majeures dont la possibilité pour les diplômés de 17 ans de conduire des camions accompagnés d’un conducteur expérimenté, la reconnaissance harmonisée et plus facile des permis de conduire et des certificats de formation de pays tiers. Les Etats vont pouvoir abaisser l’âge minimum des conducteurs de bus à 18 ans, sans limite de distance.

La proposition de la Commission européenne vise à réviser les règles relatives au permis de conduire et offre la possibilité de supprimer certains des principaux obstacles à l’attraction de davantage de talents dans le bassin de conducteurs de l’UE.

Première mesure : la TRAN soutient désormais un programme de conduite accompagnée à l’échelle européenne permettant aux conducteurs de camions de 17 ans d’acquérir en toute sécurité une expérience de conduite pratique et de se familiariser avec la profession aux côtés d’un chauffeur expérimenté.

« La conduite accompagnée ne consiste pas à abaisser l’âge minimum de conduite, comme certaines organisations l’ont présenté de manière trompeuse. Il s’agit d’un programme de formation sous la supervision de conducteurs professionnels expérimentés qui encouragera les jeunes diplômés qui opteraient simplement pour un autre métier sans une telle opportunité », a précisé Raluca Marian de l’IRU.

Conducteurs de pays tiers

Le Conseil avait déjà convenu d’une pratique européenne harmonisée pour la reconnaissance des permis de conduire professionnels étrangers. LaTRAN cherche à aller plus loin et à créer la base d’une procédure permettant également de reconnaître les certificats de compétence professionnelle (CPC) des conducteurs délivrés en pays tiers.

Une autre mesure offre aux États membres la possibilité de supprimer la limite arbitraire de 50 kilomètres pour les conducteurs professionnels d’autobus et d’autocars de moins de 21 ans. Il a également précisé que 21 ans, contre 24 ans actuellement, est l’âge de départ pour les conducteurs professionnels d’autobus et d’autocars ayant une formation professionnelle complète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *