Actu

L’absentéisme dans le transport et la logistique déjà important s’est accentué

Une étude sur l’absentéisme dans le secteur du transport et la logistique vient d’être publiée. Elle révèle qu’il est en hausse depuis 2016 et qu’il s’est fortement – et sans surprise – accentué avec la crise sanitaire en 2020 (+32%). Tous secteurs confondus, l’absentéisme est en hausse de 40% depuis 2016 en France.

Réalisée par Gras Savoye Willis Towers Watson, l’étude porte sur les 5 dernières années et permet ainsi d’avoir un aperçu plus large sur l’absentéisme. Il en ressort qu’il est en constante et forte hausse (de l’ordre de + 20 % en 2020) qui s’explique notamment par le contexte sanitaire et les effets du premier confinement.

Le secteur du Transport et de la Logistique n’est pas épargné, avec une augmentation de 32% en 2020. Il est avec celui de la santé ceux qui enregistrent le taux le plus fort. La santé a connu un taux de 9,59 % en 2020, soit une augmentation de +26% et le transport et la logistique un taux de 7,97 %, soit une augmentation de +32%, une tendance déjà présente en 2019.

Les arrêts de plus d’une semaine et de moins de 3 mois représentent 61 % du nombre total d’arrêts en 2020 contre 52 % en 2019, conséquence en partie des arrêts dérogatoires lors du premier confinement. La bascule de ces arrêts dérogatoires en activité partielle au 1er mai a ramené l’absentéisme à un niveau « normal », en hausse par rapport à celui de 2019.

Le contraste entre les hommes et les femmes se confirme depuis l’étude de 2019. En effet, le taux d’absentéisme s’élève à 4,52 % chez les hommes alors qu’il est de 6,08 % chez les femmes. Entre 2019 et 2020, l’absentéisme a augmenté de 23 % chez les hommes (+17 % chez les femmes).

Bien que toutes les tranches d’âge soient concernées par l’augmentation de l’absentéisme, elles le sont à différents niveaux. Les salariés de plus de plus de 50 ans sont les plus impactés avec un taux d’absentéisme s’élevant à 7,07 % en 2020 (alors qu’il était de 6,03%). Viennent ensuite les salariés âgés entre 40 et 49 ans (5,10 %) puis ceux âgés entre 30 et 39 ans (4,11 %). Pour ces derniers, l’absentéisme s’est dégradé de manière très significative +24 %. Les salariés de moins de 30 ans, dont le taux d’absentéisme est plus faible, ont été également affectés, avec un taux moyen d’absentéisme de 2,48 %, en hausse significative de +19 % en 2020.

Le taux d’absentéisme a augmenté partout en France en raison de la crise sanitaire et les mesures de confinement mises en place. Le Grand Est (6,6 % en croissance de 25 %) et les Hauts-de-France (6,3 % en croissance de 22 %) sont les régions qui connaissent le taux d’absentéisme le plus élevé. En Ile-de-France où le taux de cadres est plus élevé, ce taux n’est que 4 % mais connaît une forte augmentation (+21%) par rapport à 2019.

One Response

  1. Les arrêts de complaisance (environ 75 %) nous posent de gros problèmes
    Ainsi que les accidents de la vie courante qu’on fait passer en A.T.
    Si l’on n’a pas droit à des congés , on se met en arret de complaisance
    qui ne sont qu’une formailté à obtenir .
    il faudrait attirer l’attention des médecins sur les problèmes que posent
    aux entreprises ses arrêts de complaisance,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.