Actu

L’activité de transport routier intérieur en fort repli

Selon les données du Service des données et études statistiques (SDES) du ministère des transports, au deuxième trimestre 2023, le volume de la production marchande de transport est stable. Si l’activité rebondit dans le transport de voyageurs de 2,5 % après avoir diminué de 2,1 % au premier trimestre, elle reste orientée à la baisse dans le transport de marchandises (- 2,4 %) et dans les autres services de transport (- 0,7 %).

L’activité de transport routier intérieur de marchandises des véhicules immatriculés en France, mesurée en tonnes- kilomètres parcourues sur le territoire national, accentue fortement son repli au deuxième trimestre 2023 : – 6,4 % par rapport au trimestre précédent, après – 2,4 % (données révisées). Elle est estimée au deuxième trimestre 2023 à 39,9 milliards de tonnes-kilomètres en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS- CJO), après avoir atteint un pic à 43,6 milliards au quatrième trimestre 2022. La tendance observée pourrait résulter du recul de la demande, tout particulièrement en matière de produits agroalimentaires et de matériaux de construction.

Le transport routier intérieur de marchandises opéré pour compte d’autrui se réduit de 5,9 % au deuxième trimestre 2023, après – 3,6 % au premier trimestre, passant de 37,2 milliards de tonnes-kilomètres à 35,0 milliards. Les opérations de transport routier de marchandises menées pour compte propre chutent de 9,7 % après une hausse de 7,7 % au premier trimestre 2023 (données révisées). Elles représentent 12,2 % de l’activité du deuxième trimestre.

Le nombre de tonnes-kilomètres réalisées entre une origine et une destination toutes deux situées sur le territoire national représente près de 96 % de l’activité de transport routier intérieur de marchandises. La baisse de ce transport dit « national » s’accélère : – 6,5 % au deuxième trimestre 2023 après – 2,1 % au premier trimestre (données révisées).

La partie intérieure de l’activité de transport international du pavillon français se réduit aussi : – 3,2 % au deuxième trimestre. Au trimestre précédent cependant, la contraction avait été plus marquée (- 7,9 %, données révisées).

Au troisième trimestre 2023, les prix augmentent dans le transport ferroviaire (+ 1,2 %), la manutention (+ 0,2 %) et l’entreposage (+ 0,2 %), tandis qu’ils rebondissent dans le transport routier (+ 1,3 %) et se replient dans le fluvial (- 1,8 %). Les prix baissent de nouveau dans le transport maritime (- 7,6 %) et dans le transport aérien (- 7,8 %).

Entre fin mars et fin juin 2023, l’emploi salarié hors intérim du secteur des transports et de l’entreposage baisse (-0,4%) après quatre trimestres de hausse. L’emploi intérimaire mobilisé par le secteur rebondit (+ 3,0 %) après avoir fléchi lors des deux trimestres précédents. L’effectif total du secteur s’établit à 1 561 100 salariés. Sur le marché du travail, le nombre de demandeurs d’emploi (catégories A, B, C) dans les métiers du transport et de la logistique baisse au deuxième trimestre 2023 (- 0,5 %). Le nombre total de demandeurs d’emploi (catégories A, B, C) diminue pour le neuvième trimestre consécutif (- 0,4 %) au deuxième trimestre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *