Actu

Lancement de la Coalition Rétrofit Hydrogène

e-Néo, DB Schenker, Seiya Consulting, pHYnix, EIT InnoEnergy, Alice -Alliance for Logistics Innovation through Collaboration in Europe- avec l’appui de l’Ambassadeur d’Hydrogène Vert France 2030, Michel Delpon, ont lancé la Coalition Rétrofit Hydrogène. Ces entreprises souhaitent industrialiser la transformation de camions lourds à H2 pour accélérer la décarbonation du transport routier. Avec un objectif : atteindre 10 000 camions rétrofités à l’hydrogène par an en France en 2030.

Le comité fondateur de la Coalition est formé par Jeremy Cantin, CEO d’e-Néo, François-Régis Le Tourneau, Chairman Alice, Bertrand Chauvet, Président de Seiya Consulting et Vice Président France Hydrogène, Karine Vernier, Directrice Générale de EIT InnoEnergy France, Tariel Chamerois Directeur RSE, Développement Durable et Livraison Urbaine de DB Shenker, Jean-Pierre Riche, Président pHYnix, et Michel Delpon, Ambassadeur Hydrogène Vert France 2030.

Michel Delpon, Ambassadeur Hydrogène Vert France 2030, a signalé dans son discours inaugural « l’hydrogène est une « révolution industrielle » qui va mobiliser une partie des 54 milliards d’euros destinés à la réindustrialisation de la France. La solution du rétrofit à hydrogène permettra accélérer la décarbonation du transport lourd et atteindre zéro émission en 2050. »

Lors de la clôture, Hoang Bui, Coordinateur des Stratégies Nationales « Hydrogène décarboné » et « Décarbonation de l’industrie » rattaché au Secrétariat Général pour l’Investissement, a souligné : « cette initiative est alignée avec les intérêts de décarbonation de l’industrie et la mobilité lourde. En fait, elle peut contribuer au développement des écosystèmes locaux à travers les appels à projets des hubs hydrogène. »

La proposition de la Coalition Rétrofit H2 pour atteindre les 10 000 camions rétrofités à l’hydrogène par an en France en 2030 consiste à créer un réseau de rétrofiteurs et garages de maintenance, attirer de 30 à 50 M€ d’investissement industriel, ou encore mobiliser les pouvoirs publics pour adapter règlementation, fiscalité et aides.

Le rétrofit hydrogène de camions permet d’atteindre les objectifs de décarbonisation des transports dans le scope 3 des industriels et plus généralement des entreprises. Un moyen pour démultiplier les tests chez les transporteurs et soutenir une montée en puissance du transport décarboné à l’arrivée des séries industrielles des constructeurs vers la fin de la décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.