Actu

Lancement du groupe Transport du plan de sobriété énergétique

Dans le cadre du plan de Sobriété énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, ont réuni hier les principaux acteurs, gestionnaires et opérateurs du secteur des transports voyageurs. Il s’agissait de lancer le groupe de travail dédié aux transports. Grand absent : le transport de marchandises.

« La mobilisation du secteur des transports est la clé pour la réussite de notre plan national de sobriété. La réunion marque l’ouverture des discussions, avec des mesures très significatives d’ores-et-déjà engagées ou prévues par les opérateurs. Nous aurons l’occasion dans les prochaines semaines de creuser certains points en continuant à travailler étroitement avec l’ensemble des acteurs représentés aujourd’hui » a déclaré Clément Beaune, le ministre des transports.

La Première ministre, Elisabeth Borne, et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ont annoncé le 23 juin dernier, lors d’un déplacement dédié à la crise énergétique, le lancement d’un plan de sobriété énergétique pour réduire de 10% notre consommation d’énergie, première marche avant une réduction de 40% d’ici 2050.

Le TRM grand absent

Etaient présents hier à l’hôtel de Roquelaure : les sociétés concessionnaires d’autoroutes, les grands ports maritimes, Voies Navigables de France (VNF), les opérateurs de transports collectifs et ferroviaires comme l’union des transports publics, la SNCF, la RATP, la Société du Grand Paris, Keolis et Transdev. Du côté du secteur aérien, ont participé l’Union des aéroports français, les Aéroports de Paris et Air France. L’ONG experte du secteur, Transport et Environnement, était également représentée ainsi que RTE. Aucune organisation du transport routier de marchandises n’était présente.

Plusieurs pistes concrètes ont été évoquées. D’abord, afin d’économiser l’énergie sur les bâtiments et les infrastructures, tout comme l’ensemble des organisations et entreprises, les opérateurs du secteur des transports ont su prendre leurs responsabilités. Des mesures relatives au chauffage, à l’éclairage et à la ventilation ont été présentées comme le e déploiement généralisé des consignes de température pour l’ensemble des bureaux (climatisation à partir de 26°C / chauffage en deçà de 19°C), avec l’adaptation des tenues du personnel ; la diminution de l’éclairage dans les gares et stations, ainsi que la diminution des publicités lumineuses.

« Au-delà des mesures transversales relatives à l’optimisation de la gestion de leurs flottes de véhicules de service ou des déplacements professionnels de leur personnel (covoiturage, autopartage, développement du vélo), les opérateurs disposent d’un puissant levier dans les conditions d’utilisation de leur matériel roulant, avec en particulier un effort sur l’extension des formations à l’écoconduite. Les opérateurs peuvent également se poser en relai d’information auprès des utilisateurs sur l’impact de leur choix de mobilité en matière de consommation énergétique » a précisé le ministère.

Récupérer l’énergie du freinage

Plusieurs mesures spécifiques ont ainsi été annoncées comme la récupération de l’énergie grâce au freinage des métros ou encore la montée en puissance des énergies de traction alternatives aux énergies fossiles telles que l’hydrogène ou les batteries.

Les grands ports maritimes et le gestionnaire du réseau fluvial portent également leurs efforts sur les activités d’exploitation avec notamment pour la métropole, la réduction de la consommation des écluses ou des dragues, avec une réduction des vitesses et une évolution de la motorisation.

Enfin, du côté aérien, plusieurs mesures spécifiques sont en cours de mise en place pour une gestion optimisée de la consommation énergétique des aérogares ; la mise en place de procédures au sol et en vol limitant la consommation de kérosène ; l’utilisation d’avions plus performants, avec des moteurs moins consommateurs en kérosène. Le groupe de travail finalisera son plan d’actions prochainement.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.