Actu

L’Assemblée nationale vote la hausse de 2 cts de la TICPE

Les députés ont voté en première lecture l’article du projet de loi de finances qui propose de diminuer de deux centimes par litre le remboursement partiel de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole dont bénéficiait le secteur du transport routier. Cette augmentation de fiscalité représenterait 140 millions d’euros en année pleine, selon l’État, et son produit doit être affecté à l’Agence de financement des infrastructures de France (AFITF).

«Il est légitime que le transport routier qui est un grand utilisateur du réseau routier participe à l’entretien de nos routes qui en ont bien besoin», a jugé la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne. «Aucune concertation n’a été menée en amont avec les transporteurs routiers», a estimé pour sa part la députée LR Marie-Christine Dalloz.

Les organisations professionnelles du transport routier ont rencontré mercredi le secrétaire d’État Jean-Baptiste Djebbari pour lui soumettre une proposition alternative, sans parvenir à le convaincre. «Le constat est sans appel : le gouvernement demeure sourd aux attentes du secteur», déplorent-elles dans un communiqué commun. «C’est maintenant vers les parlementaires que vont se tourner les professionnels avec, pour date butoir, le vote du projet de loi de finances en première lecture le 19 novembre prochain» sur l’ensemble du projet de budget.

«En cas d’échec, elles décideront avec leurs représentations régionales des modalités d’expression de la colère de la profession», préviennent encore la FNTR, OTRE, TLF, ainsi que l’Unostra et la Chambre syndicale du déménagement, tous signataires du texte.

One Response

  1. Mais à quoi les fédérations s’attendaient-elles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *