A (RE)VOIR Camions

Le 1er tracteur de fort tonnage de la nouvelle génération de camions MAN

En début d’année, un semi-remorque de traction pour fort tonnage de la nouvelle génération de camions MAN, équipé de quatre essieux a fait son premier trajet dans un convoi exceptionnel composé de trois unités. Il s’agissait du premier véhicule de traction pour fort tonnage de la nouvelle génération de camions MAN acceptant des poids en traction jusqu’à 250 tonnes et plus.

Le convoi a transporté une installation de soudage de tuyau de Lebach en Sarre jusqu’au port de Saarlouis pour qu’elle soit chargée sur un bateau. L’entreprise W. Mayer GmbH & Co. KG de Zweibrücken, commanditée pour le transport, a utilisé pour ce faire cinq véhicules tracteurs pour fort tonnage MAN. Outre les TGX 41 680 avec V8 de l’entreprise, le véhicule de démonstration équipé du moteur D38 de 640 ch a pu faire ses preuves comme véhicule de tête dans un convoi tracté poussé. En plus d’un véhicule « pousseur » de la génération précédente, également doté d’une puissance de 640 ch., une remorque surbaissée à essieux oscillants de 2 essieux supportant une pièce d’installation de 233 tonnes était de la partie. De hauteur et de largeur respectives de 7,30 et 5,30 mètres, le convoi tracté poussé atteignait les 51,4 mètres de longueur et pesait un poids total de 374 tonnes.

Rainer Beyer, responsable des véhicules spéciaux et applications spéciales chez MAN Truck & Bus Allemagne, a commenté : « la chaîne de transmission du véhicule de démonstration, héritée des véhicules de traction TGX de la génération précédente, est en principe familière des connaisseurs : un moteur de 15,2 litres avec une puissance de 640 ch. et un couple de 3 000 Nm, un arbre de transmission renforcé avec un couple de cisaillement de 36 000 Nm, un essieu arrière d’une capacité de charge de 16 tonnes et le ZF TCHD (Torque Converter Heavy Duty = convertisseur de couple fort tonnage) avec boîte de vitesses automatisée MAN Tipmatic 12.30 OD de 12 rapports et convertisseur embrayage 440. Nous obtenons un coefficient de conversion de 1 à 1,58, donc un couple de démarrage de 4 740 Nm. Après le démarrage hydrodynamique, le convertisseur est ponté à 1200 rotations et l’embrayage à sec prend le relais. Voilà ce qui est connu. Ce qui est nouveau sur le véhicule, c’est l’ensemble de la commande ou plutôt, le logiciel nouvellement configuré et la programmation fort tonnage. »

Le duo constitué du frein moteur Turbo-EVB d’une puissance de 600 kW et du ralentisseur hydraulique 3 allant jusqu’à 630 kW assure une grande puissance de freinage continue. Lorsqu’ils sont combinés, la performance de freinage est cependant limitée à 980 kW afin de ménager la chaîne de transmission. Les configurations de base restent par ailleurs inchangées sur la nouvelle génération de camions de traction pour fort tonnage. « Dans le secteur du fort tonnage, les grands changements ne sont de toute façon pas les bienvenus », sait M. Beyer d’expérience. « Cadre, châssis, empattements, on garde les mêmes habitudes. Les clients peuvent ainsi continuer à utiliser les autorisations spéciales existantes, ce qui est un avantage. »

Au bout de cinq heures de transport, les camions MAN ont livré le chargement à bon port au quai sud de Saarlouis. Christian Lahm, responsable technique du service de transports de fort tonnage de Zweibrücken, en a tiré un bilan satisfaisant : « Le nouveau MAN a fait ses preuves. Nous étions déjà convaincus de la performance de ses prédécesseurs avec V10 et V8, la technique de châssis et de chaîne de transmission est tout simplement excellente chez MAN. Un jour, nous devrons remplacer nos véhicules et le nouveau camion équipé du moteur D38 fait d’ores et déjà une très bonne impression. »

(avec communiqué MAN)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.