Économie

Le cabotage explose dans l’UE, l’Allemagne expulsée du Top 5

Nous savions déjà que le cabotage se poursuivait à un rythme effréné sur nos territoires mais la dernière étude du CNR sur le TRM européen fait froid dans le dos. En effet, le cabotage aurait explosé en 2016 avec une croissance de 36%. La France est ainsi 40 fois plus cabotée qu’elle ne cabote. A l’opposé, la Pologne qui reste leader dans ce domaine cabote 73 fois plus qu’elle n’est cabotée. La Roumanie et la Bulgarie qui affichent des hausses record ont même « expulsé » l’Allemagne du Top 5 des pays qui cabotent le plus. Voici le détail de cette étude du CNR.

Croissances record en UE. Regardons tout d’abord comment se porte le pavillon européen dans son ensemble. Selon le CNR, le transport routier de marchandises européen va plutôt bien, il a terminé l’année 2016 avec un taux de croissance record de +4,6%. A l’ouest, le Royaume Uni enregistre une hausse de 11,2%, à l’est, la Roumanie n’est pas en reste, bien au contraire puisqu’elle affiche un taux de croissance de +23,5% (même si la Pologne est toujours leader sur le marché). Mais ne restons pas sur l’idée que tout va bien à l’est. La République Tchèque subit une chute de 12% de sa croissance.

Le cabotage s’envole. Sans surprise, la croissance des pavillons de l’ouest s’appuie sur le national alors qu’à l’est, les bonnes performances proviennent de l’international : de l’activité entre pays tiers (+14,2%) et surtout du cabotage qui fait un bond de 36%. Le leader polonais progresse de +35,8 %. Les deux pavillons des Balkans, la Roumanie et la Bulgarie, affichent respectivement +73,1 % et +71,5 % et se placent 2ème et 3ème dans le classement, expulsant le géant allemand du TOP 5. Du jamais vu. La France est loin derrière, se plaçant à la 20è position (sur 29). Si les transporteurs français ne cabotent pas (seulement 249M de t.km), ceux étrangers viennent bien chez nous caboter (10 000 M de t.km). La France est ainsi 40 fois plus cabotée qu’elle ne cabote. A l’opposé, la Pologne cabote 73 fois plus qu’elle n’est cabotée. Tout est dit.

Source : CNR

Enfin, dernière info que nous développerons prochainement, le CNR indique dans son étude que « le différentiel du coût du personnel de conduite explique en grande partie le clivage Est-Ouest. Le pavillon tchèque dont les coûts augmentent depuis plusieurs années se trouve d’ailleurs dans une situation semblable à celle de ses confrères de l’Ouest. »

Retrouvez l’intégralité du Classement européen TRM 2016 du CNR

 

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.