Actu

Le climat des affaires se dégrade nettement en particulier dans le Transport routier

Le climat des affaires s’est nettement dégradé en mars, tout en restant au-dessus de sa moyenne de longue période, rapporte l’Insee. Cette dégradation est principalement due à l’industrie et au commerce. Dans le transport routier, il se détériore fortement. Alors que les services résistent mieux et que le bâtiment n’est pas affecté.

En mars 2022, le climat des affaires se dégrade nettement. L’indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchands, perd six points. À 107, il se situe toutefois bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100). Cette dégradation du climat des affaires tient principalement au recul des soldes prospectifs dans l’industrie et à la détérioration de la situation conjoncturelle dans le commerce de gros.

Dans le transport routier de marchandises et les activités spécialisées, le climat des affaires se détériore nettement et s’approche ainsi de son niveau moyen. Cette dégradation est principalement portée par les soldes prospectifs qui reculent de façon marquée, en particulier les soldes d’opinion sur la demande et l’activité prévues.

Les entrepreneurs du bâtiment se montrent plus positifs que le mois précédent quant à leur activité passée. L’indicateur de climat des affaires augmente de nouveau dans l’hébergement-restauration alors qu’il diminue dans les autres sous-secteurs des services. Dans le contexte de la levée des restrictions sanitaires, le climat des affaires poursuit son fort rebond dans l’hébergement-restauration.

Dans les activités immobilières, le climat des affaires est quasi stable, au-dessus de sa moyenne. Dans la fabrication de biens d’équipements, l’indicateur de climat des affaires se détériore nettement mais reste bien au-dessus de sa moyenne. L’indicateur de climat des affaires dans la fabrication de matériels de transport se dégrade nettement. Dans l’industrie automobile en particulier, l’indicateur de climat perd 16 points. Après trois mois de hausses consécutives, il repasse sous sa moyenne retrouvant son niveau de juillet 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *