A (RE)VOIR Actu

Le CNR étend son champ d’activité au transport de voyageurs

Lors d’une conférence de presse hier à Paris, le Comité National Routier (CNR) a présenté son nouveau site internet qui sera en partie désormais payant. Parmi les nouveautés : au même titre que le gazole, les indices sur le GNV devraient être publiés d’ici la fin de l’année. 100 000 données sont aujourd’hui consultables sur le site. Le CNR a par ailleurs annoncé qu’il étendait son champ d’activité au transport de voyageurs.

Alexis Giret, directeur du CNR, et Yves Fargues, président du CNR

Alexis Giret, directeur du CNR, a expliqué les raisons qui ont poussé le comité  à concevoir un nouveau site : « Produire et diffuser des informations, c’est au cœur de nos missions. Le site web est notre seul moyen de diffusion. Les transporteurs s’en servent régulièrement tous les mois au moins une fois (45 000 visites mensuels). Lancé en 2011, le site internet rencontrait des problèmes technologiques. C’était une nécessité technique. »

Quant au financement de ce projet, Yves Fargues, président du CNR, a rappelé : « Jusqu’à présent, notre priorité était avant tout la réalisation des enquêtes. Il nous fallait trouver un financement spécifique. Nous avions une piste de financement via une taxe des organisations patronales, projet qui a été refusé par Bercy. L’appel au don a été en partie bénéfique. 99 000 euros ont été récoltés avec surtout des apports privés de sociétés. Ce financement a été entièrement affecté au site internet dont le budget initial était de 140 000 euros. Le solde a été pris sur le budget de fonctionnement du CNR. » C’est la raison pour laquelle une partie du site est aujourd’hui payante, elle est optionnelle. « Cette cotisation est modique, 99 euros » a ajouté le président.

Benjamin Léo, chargé d’études du CNR, est revenu dans le détail sur les modifications et nouveautés du site. « C’est un mode de recherche quasi universitaire que nous proposons avec une manière plus élaborée pour les thématiques » a-t-il précisé. « Tout est organisé pour faciliter la vie d’une entreprise qui recherche des informations sur un secteur. Nous retrouvons toutes les informations de l’ancien site. Des fonctionnalités ont été cependant supprimées comme le mode widget. » L’objectif a été, pour le CNR, de ne pas perturber les habitudes de l’internaute. « La présentation de l’information n’a pas changé. Le site est aujourd’hui totalement responsive qui permet de consulter le site sur tout support. Il n’y a plus de versions multiples. »

Concernant les indices du CNR, les données sont dynamiques, à partir desquelles on peut avoir d’autres informations. L’espace Gazole est devenu Espace carburant. « Nous avons ajouté plus d’indicateurs qu’avant » a souligné Bejamin Léo en vue d’y ajouter d’autres solutions alternatives au gazole comme le gaz. Des indices GNV devraient faire son apparition d’ici la fin de l’année voire janvier 2021. Une enquête sur les coût sur le GNR devrait être publiée sous peu, a confirmé le CNR qui n’a pas caché que concernant l’électrique, « l’hydrogène pourrait être analysé assez vite, et ce  en raison de la problématique du stockage de l’énergie » a précisé Alexis Giret.

Autre grande nouveauté : un Espace Europe. Totalement gratuit, il est présenté par pays sur une carte. Ainsi, l’entreprise peut comparer les informations comme celles de la conjoncture économique (PIB, importations de biens et services) ou encore les données Transports Eurostat TRM et Logistique. L’un des fondamentaux – le Prix Gazole en Europe – a été maintenu dans cet Espace Europe. Sur l’indexation des prix, il est possible désormais de réaliser des moyennes entre périodes différentes, une autre nouveauté du site.

Le site du CNR est gratuit en mode de lancement jusqu’à fin octobre. Après, l’accès à l’outil d’indexation de prix et les alertes emails seront payants (99 euros HT par an). Les publications et les indicateurs seront gratuits. Un accès à l’API (payante, 2€ par mois) est proposé pour récolter les indicateurs CNR sur un logiciel propre à l’entreprise de transport.

Enfin, Yves Fargues a annoncé lors de cette conférence de presse que le CNR étendait son champ d’activité aux voyageurs. « Comme pour le transport de marchandises, nous souhaitons mettre en place un observatoire de transport de voyageurs. Un collaborateur sera recruté et dédié aux voyageurs. Les statuts du CNR vont être modifiés pour l’occasion d’ici la fin de l’année. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *