A (RE)VOIR Actu

L’e-commerce pèse 7 % des ventes alimentaires dans le monde

Selon une étude réalisée par Kantar, l’e-commerce représenterait aujourd’hui 7,2% des ventes alimentaires dans le monde, contre 4,8% en 2019. Avec un taux de croissance de 15 %, les ventes en ligne retrouvent le rythme de progression d’avant-Covid.

L’e-commerce a été le circuit de distribution à la croissance la plus rapide (15,8 %), s’appuyant sur le taux de 45,9 % enregistré en 2020. Avec un taux de 2,1 %, la croissance mondiale annuelle de l’alimentaire est de nouveau conforme à la moyenne de 2 % enregistrée lors des 5 années qui ont précédé la pandémie, en partie due au fait que les dépenses transférées du hors domicile vers le domicile à partir de 2020 se sont maintenues en 2021.

Les ventes alimentaires tous circuits en Europe occidentale sont en baisse de 0,2 %, les habitudes d’achat ayant commencé à se normaliser avec la réduction progressive des périodes de confinement en cours d’année. L’Amérique latine affiche une croissance de 9,2 % en 2021, principalement portée par l’inflation et le maintien des confinements, tandis que le marché américain de l’alimentaire a enregistré une croissance de 2,7 %.

Les supermarchés et hypermarchés continuent de dominer les ventes de produits de grande consommation, mais avec une croissance de seulement 0,1 %, leur part de ventes a chuté à 51,4 %, contre 52,4 % en 2020 et 53,1 % en 2019.

39,8 % des consommateurs ont utilisé des sites marchands en ligne pour faire leurs courses en 2021, contre 37 % en 2020 et 31,6 % en 2019. Ils font également plus fréquemment leurs courses en ligne. En moyenne, ils ont effectué 10,4 fois leurs courses en ligne en 2021, contre 8,7 fois en 2020 et 6,9 fois en 2019.

Les boissons ont été le secteur le plus dynamique, avec une croissance de 2,9 % portée par les boissons pour les sportifs, les boissons énergétiques et les boissons gazeuses non alcoolisées. Les achats de nourriture (hors produits laitiers) ont augmenté de 2,5 %, les produits laitiers enregistrant quant à eux une croissance de 2 %. Les ventes de produits d’entretien affichent une croissance en recul de 1,1 %, tandis que le secteur hygiène-beauté n’a progressé que de 0,7 %.

Pour 2022, Kantar prévoit un ralentissement de la croissance du marché mondial des produits de grande consommation, à 1,3 %, la hausse du coût de la vie continuant de rendre le panier moyen plus cher : en France, Kantar prévoit que le panier moyen pourrait coûter environ 230 € de plus par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.