Actu

Le crédit bancaire aux entreprises reste dynamique

Même si beaucoup d’entreprises ont eu recours au Prêt Garanties par l’Etat (PGE), le simple crédit bancaire reste dynamique auprès d’elles, selon les dernières données de la Banque de France. Il continue de croître à un rythme dépassant les 2%. La croissance de l’encours reste forte dans les secteurs de l’agriculture, des conseils et services, des activités immobilières ainsi que dans le transport et l’entreposage.

La Banque de France précise que le crédit bancaire est porté par un léger rebond des crédits de trésorerie (+2,1 Mds€) et une croissance des crédits à l’investissement toujours soutenue (+4,5 Mds€). Le taux d’intérêt des crédits bancaires aux SNF est quasi stable en novembre (4,80%, après 4,77% en octobre) tandis que celui des titres de dette diminue nettement (3,93%, après 4,32% en octobre).

La croissance de l’encours des crédits mobilisés est toujours très différenciée selon les secteurs économiques. Elle reste forte pour les secteurs des conseils et services aux entreprises (+10%) et dynamique pour les activités immobilières (+4,3%). Elle est en nette hausse aussi dans le secteur du Transport et de l’Entreposage : +2,4% après avoir stagné le mois précédent (+0,8%). Par rapport à son niveau de novembre 2022, l’encours de crédits mobilisés continue en revanche à diminuer pour les activités industrielles (-2,5%) et pour le secteur hébergement-restauration (-2,0%).

En novembre 2023, la croissance du crédit selon les catégories d’entreprises varie peu par rapport au mois précédent : la croissance des crédits aux PME demeure proche de +2% (en léger recul par rapport au mois précédent), la croissance des crédits aux ETI revient à +2,2%, l’effet de base du mois dernier s’atténue fortement pour les grandes entreprises.

Concernant le PGE, le ministère de l’Économie et des Finances, la Banque de France, l’Institut d’émission des départements d’Outre-mer (IEDOM), l’Institut d’émission d’Outre-mer (IEOM) et la Fédération bancaire française ont annoncé début janvier un accord de place pour proroger l’accord de place du 19 janvier 2022 sur les restructurations des PGE. Pendant trois ans, les entreprises pourront ainsi continuer à faire appel à la Médiation du crédit aux entreprises pour bénéficier de ce dispositif d’accompagnement. Il était censé s’arrêter le 31 décembre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *