A (RE)VOIR Actu

Le gazole bat un record historique

Le gazole, qui représente plus de 70 % des carburants routiers vendus en France, est depuis la semaine dernière à 1,5354 euro le litre à la pompe, son record historique. Le dernier pic, en octobre 2018 à 1,5331 euro le litre, avait déclenché la crise des « gilets jaunes ».  Selon le CNR, le prix gazole cuve (hors TVA) a augmenté aussi ces dernières semaines, à 1,2143 euro (contre 1,0549 euro en janvier dernier).

« Elles sont liées à l’augmentation des cours du pétrole brut », ​indique Francis Perrin, directeur de recherche à l’Institut de relations internationales. Le prix du baril (159 litres) de Brent de mer du Nord, qui avait dégringolé à 16 € en avril 2020, approche aujourd’hui les 73 €. “La forte reprise économique mondiale stimule la demande d’énergie, ce qui fait monter les prix,” ​poursuit le chercheur. “Comme les prix du charbon et du gaz flambent aussi, certains opérateurs basculent vers le pétrole pour faire tourner les centrales électriques, ce qui augmente la demande d’or noir.”

Cette hausse du gazole n’arrive pas au bon moment pour les entreprises de transport dont la trésorerie a été fragilisée avec la pandémie et ses conséquences. « Le TRM français a connu un regain d’activité important en fin d’année 2020 et depuis les évolutions moyennes sont relativement faibles. Portés par la hausse du carburant, les coûts connaissent une forte pression inflationniste, comprise entre +4 % et +5,2 % sur un an » indiquait le CNR en septembre dernier lors de la publication de son étude Perspectives économiques et coûts du TRM.

Les pays de l’Opep + se réunissent le 4 novembre. S’ils décident d’augmenter la production au-delà de 400 000 barils en décembre, les prix pourraient baisser. Mais s’ils ne le font pas, la hausse devrait se poursuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.