A (RE)VOIR Camion autonome

Le Japon teste la conduite autonome de niveau 4

Le constructeur japonais UD Trucks (Volvo) annonce avoir fait rouler son camion Quon en conduite autonome de niveau 4, soit en autonomie élevée. Le test grandeur nature s’est déroulé dans une entreprise de logistique (Nippon Express) à Nakashari, Hokkaido.

Le UD Trucks Quon a effectué un trajet relativement court (200 m) de la zone de réception des marchandises et la zone de déchargement à une vitesse de 20 km/h. Le système utilisé était le RTK-GPS (système de positionnement global cinématique en temps réel), une version avancée du GPS permettant une grande précision de localisation. En associant le réseau RTK à la technologie de conduite autonome, il est possible d’obtenir une plus grande précision de conduite du véhicule, même par mauvais temps.

Définition du niveau 4 : Autonomie élevée. Le volant et les pédales n’ont pas disparu mais aucune intervention humaine (conducteur) n’est nécessaire. Présent, il peut reprendre le volant en cas de situations critiques.

« La pénurie croissante de main-d’œuvre au Japon est un problème grave qui doit être résolu. En combinant l’expertise des constructeurs de véhicules industriels et celle des entreprises de transport et de logistique, nous croyons que la technologie de conduite autonome peut jouer un rôle essentiel dans la recherche des solutions dont nous avons besoin », a déclaré Takamitsu Sakamaki, président de UD Trucks qui n’exclut pas une adaptation dans le secteur agricole.

«Nous avons travaillé dur, avec nos clients, pour améliorer l’efficacité de la logistique, mais la pénurie de chauffeurs est devenue de plus en plus grave. Nous aimerions approfondir les applications pratiques de la technologie de conduite autonome dans divers domaines d’activité, en nous basant sur les résultats de ce test », a déclaré le chef des opérations de Nippon Express, Hisao Taketsu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *