Actu

Le Kamag IHT a-t-il trouvé le secret de la jeunesse éternelle ?

Avec le reconditionnement de ses propres machines, TII Kamag pourrait bien avoir, comme Renault Trucks, trouvé le secret de « l’éternelle jeunesse » de ses matériels.

Si l’échange standard de pièces comme les moteurs, turbo-compresseurs, boîtes de vitesses, ponts, alternateurs, est un classique de l’industrie, il est plus rare qu’un constructeur reconditionne ses propres machines. TII Kamag l’a réalisé sur un Kamag IHT pour son client Coréen Poslogitec. Il s’agit d’une re-motorisation complète à partir d’une machine élévatrice datant des années 1990.

Les Kamag IHT, au nombre de 70 unités, sont mobilisés pour le transport des bobines d’acier sortant de l’usine Pohang Iron and Steel Company sise à Kwangyang (Corée du Sud). Les véhicules de manutention fonctionnent 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Les plus anciens Kamag IHT 5 essieux de 110 tonnes de charge utile et cabine surbaissée dotés de moteurs Deutz à refroidissement par air vont être remplacés par des motorisations répondant à la norme Tier III Stage V avec tous les équipements de post-traitement des gaz d’échappement.

La consommation de carburant décroît de 30% avec la nouvelle génération de « PowerPack ». Le reconditionnement est fait sur place, par le distributeur et importateur Kilwoo. Le programme de reconditionnement pour Poslogitec comprend également les ensembles modulaires automoteurs SPMT Scheuerle.

La transformation implique le soudage d’un nouveau cadre arrière portant les équipements de dépollution. Si la partie « motrice » est entièrement conçue par et chez TII Kamag, c’est Kilwoo qui révise l’électricité et refait l’esthétique des engins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *