Actu

Le port de Rotterdam en colère contre les camions étrangers polluants

Les conducteurs étrangers ne sont souvent pas condamnés lorsqu’ils entrent dans une zone environnementale avec un vieux camion polluant. La raison est simple : la collecte des amendes est difficile. C’est le cas sur célèbre Maasvlakte, le parc industriel du port de Rotterdam, aux Pays-bas.

Selon les constatations des associations de transport, 44% des camions étrangers sur le Maasvlakte ne sont pas enregistrés. Pourtant, des caméras analysent via les plaques d’immatriculation si les poids lourds répondent aux exigences en matière de pollution.

Or, une fois que le véhicule est contrôlé, il est difficile pour les autorités des Pays-Bas d’envoyer l’amende, faute d’adresse. Afin de récupérer les données du propriétaire, une coopération est requise de la part des autorités d’enregistrement étrangères (les «RDW» étrangers). Ils rejettent souvent cela. En outre, il semble que les amendes pour les camions dont les données sont connues ne sont pas non plus traitées par d’autres États membres.

Du coup, des opérations de contrôle surprises sont organisées à l’entrée du Maasvlakte mais sans de résultats concrets car il est impossible d’instaurer des contrôles permanents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.