Actu

Le projet d’un tunnel entre l’Espagne et le Maroc relancé

L’Europe reliée à l’Afrique par un tunnel. Le projet qui parait surréaliste pourrait voir le jour. Le ministère espagnol des transports a mandaté une société spécialisée pour étudier la viabilité d’un tunnel entre le sud de l’Espagne et le Maroc par le détroit de Gibraltar. Madrid n’exclut pas de lancer les travaux dès 2030. Mais ce n’est pas le premier projet en la matière, tous ont échoué.

L’idée d’un tunnel dans le détroit de Gibraltar ne date pas d’aujourd’hui, elle remonte à 40 ans. Elle est réapparue dernièrement lors du sommet hispano-marocain mené par le président du gouvernement, Pedro Sánchez, et le chef du gouvernement du Royaume du Maroc, Aziz Akhannouch.

Le gouvernement a prévu une enveloppe de 750 000 euros pour financer l’étude du projet confiée à une société allemande. Si le projet devait voir le jour, ce ne serait pas avant 2030.

« Ce projet ouvre des perspectives pour d’autres projets qui sont des leviers pour construire l’avenir, dont le projet de liaison fixe entre les deux pays, qui provoquera probablement une véritable révolution sur plusieurs niveaux » a déclaré le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch.

Le tunnel d’une longueur de 42 kilomètres (dont 30 km sous la mer) devrait relier Tarifa en Espagne et la baie de Tanger au Maroc. Sur le mode du tunnel sous la Manche, l’option d’une ligne ferroviaire serait privilégiée pour le transport des voyageurs et des marchandises. Il y aurait 2 tunnels d’un diamètre intérieur de 7,9 mètres. Le projet devrait choisir la zone la moins profonde du détroit (300 mètres).

Une galerie de service et de sécurité serait également construite pour effectuer des travaux d’entretien. Au cas où une évacuation serait nécessaire, elle pourrait être à la disposition des équipes de secours.

Pour l’heure, les voyageurs et les marchandises sont transportés essentiellement en ferries entre les deux pays.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *