IAA 2018

Le sort de Navistar au sein de Traton

Nous en savons un peu plus sur la place que va réserver le groupe Traton (Volkswagen Truck & Bus) à Navistar au sein de son unité poids lourd. Le patron du constructeur américain a apporté des précisions lors d’une conférence de presse à l’IAA de Hanovre.

Volkswagen avait racheté en 2016 16% d’actions de Navistar remportant au passage deux sièges au conseil d’administration du constructeur nord américain. Depuis, Traton est passé à 17% d’actions. Les deux sociétés ont par ailleurs créé une coentreprise devenant ainsi la première « alliance coopérative » au sein du groupe avec l’idée de mutualiser le coût des matières premières et des composants.

« L’objectif de la coentreprise d’approvisionnement est de nous fournir mutuellement un accès à grande échelle», a déclaré Troy Clarke, président de Navistar. «Lorsque vous regroupez nos volumes, cela devient une entreprise d’achat très importante.»

La coentreprise va surtout permettre d’allouer des licences technologiques communes à toutes les marques dont Navistar, Scania et Man.

«Nous sommes en bonne voie avec les synergies que nous avons annoncées lors de l’annonce de la coentreprise d’approvisionnement », a déclaré Walter Borst, directeur financier de Navistar. «Nous avons dit que nous aurions des synergies cumulatives de 500 millions de dollars sur cinq ans. Je suis heureux de dire qu’en un an et demi nous sommes en bonne voie. En 2018, cela a déjà un impact positif sur nos résultats. »

Le groupe Traton a annoncé sa deuxième relation OEM en signant une joint-venture avec Hino Trucks et une participation dans le constructeur chinois de camions Sinotruk.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.