Actu

« Le transport routier doit contribuer aux dommages sur l’environnement qu’il cause » (JP Djebbari)

Invité ce matin de RTL, le tout nouveau secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a confirmé qu’il allait rencontrer les transporteurs, en l’occurrence les fédérations du transport routier qui menacent d’une grève.

Trois jours après sa nomination, Jean-Baptiste Djebbari s’est exprimé pour la première fois sur plusieurs dossiers brûlants tant sur l’aérien (arrêt des vols Aigle Azur), sur le ferroviaire (succession Pepy) et sur le transport routier. Sur ce dernier volet, le nouveau secrétaire aux transports a réagi à la possible grève des transporteurs. A la question de la journaliste de RTL, Alba Ventura, « c’est pour désamorcer ou la menace est sérieuse (évoquant l’éventuel mouvement des transporteurs) ? » : « le transport routier doit contribuer aux dommages sur l’environnement qu’il cause. C’est normal, c’est la transition écologique. Et à la fois, il ne faut que cela fragilise un pan du secteur. C’est beaucoup de petites boites sur le territoire de 8 à 9 personnes. Et donc elles sont assez fragiles sur le plan économique. »

Le secrétaire d’Etat aux transports a cependant admis : « les transporteurs routiers subissent plusieurs mesures en même temps : le déremboursement sur la taxe sur la gazole, les contrats courts, la suppression d’une taxe spécifique. C’est cette accumulation de dispositifs qui font qu’ils sont en grogne ». Sur la rencontre avec les fédérations du transport routier, Jean-Baptiste Djebbari n’a pas précisé la date ni s’il recevra les organisations avec Elisabeth Borne, la ministre de tutelle du transport (bien qu’utilisant le « nous ») : « nous allons continuer à les recevoir et à discuter pour paramétrer ces nouvelles mesures ».

Jean-Baptiste Djebbari qui s’est donc exprimé pour la première fois depuis sa nomination est apparu quelque peu réservé mais a répondu à toutes les questions transport, reprenant les mêmes expressions qu’Elisabeth Borne. La ministre lui aurait-elle transmis son lexique de bord ?

Les fédérations du transport routier poursuivent leur concertation afin de définir un mouvement de contestation aux mesures annoncées par Elisabeth Borne. Le temps presse, la ministre doit présenter en conseil des ministres le 25 septembre le projet de réduction de 2 centimes par litre de l’exonération de TICPE sur le gazole pour les camions que contestent les organisations patronales.

5 Responses

  1. “Le transport routier doit contribuer aux dégâts qu’il cause ” tout à fait d’accord avec lui, à la condition que cette contribution soit assurée également par les transporteurs étrangers ! Ce qui n’est pas et ne sera pas le cas!

  2. Les transporteurs doivent contribuer. OK. Mais le transport aérien, et les paquebots de croisière de luxe, non. Encore un bombardé qui n y a rien compris. Ah on peut pas taxer les navires, ils font pas le plein en France, alors, il y a d autres solutions, surtout quand on vois ce qu ils crachent même à quai, et quand ils partent…

  3. C est un nul,comme les gens qui travaillent dans gouvernement.en Suède ça fait 50ans qu il utilise des camion de 25,25m pour 60t.qui va travailler a usine il sert a rien..

  4. Et si on demandait à tous ces donneurs de leçons en cravate de contribuer aux dommages qu’ils causent aux Français ????

  5. Mr le Ministre

    N’oubliez surtout pas aussi de taxer tous ces Pays de L’EST que vous autorisez allègrement à rouler 7/7 jours ainsi que 24/24h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *