Actu

Le TRM slovène performe au fil des années

Le CNR publie une étude sur le transport routier de marchandises en Slovénie, premier pays issu de l’ex-Yougoslavie à intégrer l’Union européenne en 2004. Son activité est entièrement tournée vers l’international, faisant du pavillon slovène le dixième pavillon le plus actif dans cette catégorie.

En ce qui concerne l’activité internationale entre pays tiers, le pays dépasse désormais le niveau de certains pavillons de l’Est comme la Hongrie ou la Tchéquie, et de grands pavillons historiques de l’Ouest comme l’Espagne, le Portugal, les Pays-Bas et l’Allemagne.

En ce qui concerne les conditions d’exploitation, selon les données du CNR, la productivité des conducteurs slovènes semble décroitre en raison des retours à la base fréquents et d’autres revendications sociales.

Le kilométrage annuel d’un conducteur, 116 000 km en 2020, est en baisse de 5 % tandis que son coût annuel augmente de 7,4 %, ce qui implique une envolée du coût de l’heure de conduite, + 12 %. En plus du conducteur, la plupart des autres postes de coût flambent, + 15 % pour les péages, + 15 % pour l’assurance, + 10 % pour les pneumatiques et l’entretien.

Au bilan, le coût kilométrique moyen d’un poids lourd 40 tonnes slovène affecté à l’international s’élève à 0,94 €/km, + 5 % depuis la dernière étude sur le TRM en Slovénie de 2018. »

Découvrir l’intégralité de l’étude sur le TRM en Slovénie en cliquant ici

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.