Actu

Le TRM suédois, un transport très spécifique

Le transport routier suèdois est probablement le plus particulier en Europe, selon une nouvelle étude du CNR. Son activité internationale se limite souvent à des trajets en Norvège et au Danemark.

Avec plus de 95 % de l’activité totale, le pavillon suédois est quasi exclusivement dépendant du marché intérieur. Avec 4,4 % de l’activité totale, le transport international est constitué de quelques liaisons entre la Suède et la Norvège ainsi que celles entre la ville de Malmö et la zone logistique autour de l’aéroport de Copenhague au Danemark. En raison de l’incompatibilité de son matériel roulant (majoritairement de type European Modular System ou EMS) dans le reste de l’Europe, mais aussi pour des raisons de coût, le TRM international de la Suède est principalement réalisé par les pavillons est-européens grâce à de nombreuses liaisons Ro-Ro avec les pays voisins.

Le TRM suèdois se caractérise par la singularité de son organisation sectorielle et de son matériel roulant. Les véhicules les plus répandus sont des porteurs assemblés à une semi-remorque attachée par une dolly, véhicule type de norme EMS. Selon les calculs du CNR, le coût d’un ensemble EMS suédois de 60 tonnes affecté à l’international est proche de 200 000 € par an, soit un coût kilométrique de 1,61 €.

Le conducteur suédois, productif et ayant souvent une grande ancienneté au sein de son entreprise, bénéficie d’une convention collective généreuse. Son coût annuel est estimé près de 67 000 €, en faisant un des plus élevés observés dans l’Union européenne.

Lire dans son intégralité l’étude du CNR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *