Actu

Les activités du pavillon français TRM progressent, après un long recul à l’international

Selon les derniers chiffres du Commissariat général au développement durable, le transport routier de marchandises (TRM) européen augmente de 4,7 %. L’activité du pavillon polonais devient la plus importante, devançant celle du pavillon allemand. En hausse, la part de l’activité du pavillon français dans le TRM européen est de 8,6 %, ce qui le fait monter au quatrième rang. Ses activités nationale et internationale progressent, après un long recul à l’international.

Le Commissariat général au développement durable publie les données de 2017 et indique que, par ailleurs, le cabotage en France se renforce en volume et sa part atteint 6,9% du transport national. Le cabotage en Europe augmente de 17,4%. La part des tonnes- kilomètres effectuée au sein d’un seul pays par des pavillons étrangers reste cependant faible (3,6 %, soit 46,1 milliards de tonnes-kilomètres). Plus des deux tiers du cabotage européen sont réalisés en Allemagne (45,1 %) et en France (25,2 %). Le cabotage progresse également fortement en Espagne, en Italie et en Finlande, où les niveaux en termes de tonnes-kilomètres parcourues sont bien moindres. Le cabotage représente 6,5 % des tonnes-kilomètres effectuées sur le marché belge, 5,8% sur le marché autrichien et 4,2% sur le marché suédois.

Les camions du pavillon polonais dépassent pour la première fois ceux du pavillon allemand en termes de trafic : ils couvrent 17,2 % du kilométrage total européen, soit légèrement plus que la distance parcourue par ceux du pavillon allemand. La part totale des kilomètres parcourus à vide est de 20 % ; elle varie entre 6 % pour le pavillon belge et 35 % pour le pavillon irlandais. Celle des cinq pavillons les plus actifs en tonnes-kilomètres (polonais, allemand, espagnol, français et britannique) est comprise entre 18% (pavillon français) et 22 % (pavillon allemand).

Les marchandises les plus transportées sur route par les pavillons européens sont les produits agroalimentaires. Leur part représente 28,1% des marchandises transportées par la route (28,3% en 2016). Le second poste concerne le transport de « marchandises groupées » (division 18). Il représente 10,2 % des marchandises transportées par la route et il augmente de 0,5 point en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.