Actu

Les biocarburants ont une place à jouer comme solutions transitoires, Jean-Yves Kerbrat MAN France

A la tête de MAN France depuis 8 ans, Jean-Yves Kerbrat, réaffirme que « l’intégration de véhicules zéro émission dans les flottes produites par les constructeurs VI est une évidence. » Dans cet entretien accordé à TRM24, le directeur général de MAN Truck & Bus France qui a renouvelé sa gamme l’an dernier souligne que les biocarburants ont « une place à jouer comme solutions transitoires » dans la course aux objectifs C02 poids lourds fixés par Bruxelles. Après une année plutôt positive malgré la pandémie (un marché à 42 200 véhicules), le dirigeant reste optimiste pour 2021, estimant qu’à partir du deuxième trimestre, MAN devrait « tirer le bénéfice des commandes déjà prises. »

TRM24 : Comme les autres constructeurs, en 2020, MAN France tire son épingle du jeu. Cependant, votre part de marché baisse en France, quelles en sont les raisons ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Le marché national des véhicules commerciaux de plus de 6 tonnes a été de 42 200 unités en 2020. MAN a réalisé une part de marché de 10%, ce qui est un peu en retrait par rapport à 2019 où nous avions réalisé une PDM de 11,2%. C’est lié principalement aux retards de livraisons compte tenu de la situation du COVID et du lancement de la nouvelle gamme qui a été perturbée par la situation sanitaire. Le niveau de commandes est conforme à ce que nous souhaitions. L’arrivée du nouveau véhicule nous donne beaucoup d’espoir pour 2021. A partir du deuxième trimestre, nous devrions tirer le bénéfice des commandes déjà prises et du fait que le véhicule plaise à la clientèle. »

TRM24 : MAN France a performé sur les utilitaires. La demande a été plus forte ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Sur les utilitaires, nous étions quasiment sur nos objectifs. Au total, malgré tout, nous avons augmenté les volumes de ventes. Nous avons atteint 2 000 véhicules en 2020 (objectif : 2 200). L’usine de production est en Pologne a moins souffert et nous avons été moins perturbé par les problématiques de productions. Et nous avons pu nous développer plus facilement sur les utilitaires. »

Nous sommes très optimistes pour l’année 2021 »

TRM24 : malgré une situation économique très fragilisée par la COVID, le bilan est plutôt positif pour 2020 ?

Jean-Yves Kerbrat :

« 2020 a été pour nous une excellente année si nous regardons le lancement de ce véhicule, la façon dont il a été perçu par la clientèle, le fait d’avoir obtenu le trophée du Truck of the Year, et le fait d’avoir lancé la gamme porteur en fin d’année. Tous les ingrédients d’une réussite ont été présents. Et nous sommes très optimistes pour l’année 2021 car nous voyons bien que le produit plait. »

TRM24 : Et les commandes suivent en ce début d’année ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Paradoxalement, nous nous attendions à ce que le marché puisse être un peu moins dynamique. Mais aujourd’hui MAN France prend le niveau de commandes escompté pour faire une belle année en 2021. Solutrans qui arrive en fin d’année sera le point d’orgue de cette année. Nous démarrons par une tournée de distribution qui sera suivie par une tournée chantier. Nous avons programmé des présentations de la gamme entière dans l’ensemble de notre réseau. Tous ces événements MAN se dérouleront avant de se retrouver à Solutrans en novembre. Nous avons la chance d’avoir des équipes motivées avec un véhicule qui plait. Et le véhicule plait au conducteur notamment de par son confort et au transporteur, à l’investisseur, parce qu’il réalise moins 8,2% de consommation de carburant. Ce sont des chiffres significatifs en termes de performances.

Nous ne constatons pas de défaillances de nos clients »

TRM24 : comment ressentez-vous vos clients, les transporteurs ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Les défaillances ont été peu nombreuses. Les mesures du gouvernement ont permis aux transporteurs de passer le cap. Après, pendant la crise, les conditions d’exploitation de leurs véhicules ont été des challenges très importants. Je leur tire un coup de chapeau, 2020 aura été une année extrêmement dure pour organiser l’exploitation des véhicules. Mais effectivement, c’est vrai que, grâce aux mesures gouvernementales, l’année a fini correctement et nous ne constatons pas de défaillances auprès de nos clients. »

TRM24 : L’objectif pour MAN France est de doubler en 2021 les ventes en utilitaires électriques ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Nous avons multiplié par 10 les ventes en utilitaires électriques entre 2009 et 2020 et nous souhaitons les multiplier par deux cette année. Pour les poids lourds, il n’y a pas pour l’instant d’objectifs. Clairement, compte tenu de l’évolution de la réglementation de l’Union européenne qui demande de réduire de moins 25% les objectifs de CO2 par rapport à 2019, le sujet d’intégration de véhicules zéro émission dans les flottes produites par les constructeurs est une évidence. MAN développe des produits zéro émission, c’est le sens des deux premiers véhicules qui ont été mis chez Franprix avec Perrenot et chez Martin Brower avec Fraikin. Ces véhicules sont les pilotes de ce qui va arriver progressivement demain. D’ici 2025 puis 2030, nous proposerons des véhicules électriques en nombre en distribution urbaines et des véhicules hydrogène pour la longue distance. Entre les deux, il y a une phase de transition. Ce que l’on voit venir de plus en plus, ce sont les énergies fossiles qui déplaisent. Nous parlons de diesel et de gaz. En revanche les biocarburants (bio diesiel B100 ou bio gaz) ont une place à jouer en terme de solutions transitoires. Le bio gaz, du puits à la roue, apporte des réductions significatives d’émissions de CO2. »

La route zéro émission est engagée »

TRM24 : les aides financières à l’achat d’un poids lourds électriques vous ont-elles parues suffisantes ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Les 50 000 euros d’aides à l’investissement sont un vrai bon signal de l’Etat. Il y a aussi l’effet du suramortissement qui joue aussi. C’est un message pour confirmer que la route zéro émission est engagée. Et je le rappellerai que d’ici là les solutions de biocarburants sont intéressantes. »

TRM24 : avec la crise sanitaire et économique, les transporteurs ont pris conscience réellement de l’importance du digital. MAN France s’y prépare ?

Jean-Yves Kerbrat :

« Il y a trois ans, MAN a monté une équipe dédiée au digital et à l’innovation. Nous sommes ravis car c’est là où nos clients nous attendent. C’est là que nous devons les accompagner. Aujourd’hui, que ce soit des solutions digitales du constructeur ou partagées avec les transporteurs ou développées par des API (interface de programmation applicative) avec leurs propres TMS, ces solutions sont un must dans le développement des transporteurs. »

TRM24 : Les synergies et les échanges avec les constructeurs du groupe Traton auquel vous appartenez vont se multiplier ?

Jean-Yves Kerbrat :

« MAN fait partie du groupe Traton et c’est vrai qu’aujourd’hui Traton est une constellation de plusieurs marques (Scania, Volkswagen Caminhões  pour l’Amérique du sud, Navistar pour l’Amérique du Nord, un partenariat stratégique avec Hino pour l’Asie et une participation de 25% chez le chinois Sinotruk).”

Franprix a intégré à sa flotte le 1er camion MAN 26 tonnes 100 % électrique commercialisé en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.