Monde

Les camions brésiliens vont se doter de la carte Mercosul

Bien que décidé en 2012, la carte électronique Mercosul sera obligatoire au Brésil dès le 1er septembre à bord des camions comme des voitures neuves. Elle enverra ainsi des informations sur le châssis, le modèle et l’immatriculation du véhicule. Un système déjà protesté par les fédérations de transport routier du pays.

Le Département national de la circulation (Denatran) qui est chargé de mettre en place cette nouvelle carte indique qu’il s’agit bien d’un système d’identification des véhicules (SINIAV). Une phase de test avait été lancée il y a deux ans au nord du Brésil.

Bien que les professionnels de la route y voient des contraintes et une atteinte à la vie privée des entreprises et des individus, les autorités tiennent à préciser que la carte pourra donner accès à des systèmes de portes et portails, permettant une « libération automatique » dans les péages et les parkings. Mais en réalité, elle permettra de partager des données sur les véhicules entre la police fédérale, le ministère de l’économie et celui intérieur.

Denatran promet qu’aucune information sur les conducteurs ou les propriétaires ne sera enregistrée en vue d’un éventuel contrôle de vitesse. Mais on ose y croire.

La carte électronique Mercosul sera obligatoire pour les camions neufs au 1er septembre et au plus tard le 31 décembre 2023 pour les autres véhicules en circulation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *