Actu

Les convois de camions de plus en plus utilisés pour la drogue

C’est un phénomène qui se répand en France. La drogue en provenance du sud de l’Europe est transportée par convoi de camions. Dernier épisode en date : vendredi dernier, la police a interpellé un convoi transportant 1,5 tonne de cannabis qui arrivait du Portugal.

Généralement, une voiture précède en éclaireuse un camion qui transporte la marchandise. Cette fois, dans la nuit de vendredi à samedi, la brigade des stupéfiants de la PJ de Versailles ont interpellé un « convoi » (comme ils les appellent) près de Châteauroux (Indre). La drogue saisie, 1,5 tonne de cannabis était dissimulée à bord d’un camion immatriculé au Portugal sous une cargaison de bois. La voiture qui précédait le poids lourd a servi de « protection ». Son conducteur a percuté la voiture de police qui tentait d’intercepter le camion. Aucun blessé n’est à déplorer et les deux conducteurs (tous deux de nationalité portugaise) ont été placés en garde à vue.

En avril dernier, deux personnes de nationalité roumaine avaient été interpellées alors que le convoi remontait de l’Espagne vers la région parisienne. Là encore, même procédé mis en place. Un conducteur de camion et un conducteur du véhicule “ouvreur”. La PJ de Versailles enquêtait depuis plusieurs mois sur une société roumaine qui organisait des transports entre le Maroc et la France via l’Espagne.

Dans le sud-ouest, plusieurs arrestations et saisies ont eu lieu ces derniers mois sur un autre procédé : de faux « convois exceptionnels ». Le 15 août dernier par exemple, un convoi transportant 30,5 kg de cocaïne et 56 kg de cannabis a été interpellé près d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). La drogue était cachée dans un fourgon immatriculé en Espagne qui se faisait passer pour un convoi exceptionnel.

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

 

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.