Actu

Les défaillances d’entreprises pourraient menacer 240 000 emplois

Selon BPCE, 240 000 emplois sont menacés par les défaillances d’entreprises en France. Un tiers de plus qu’en 2019 et un niveau inédit depuis au moins 2016. Le transport routier n’est pas épargné.

Si le nombre de défaillances d’entreprises a retrouvé ses niveaux pré-Covid (56.601), leur hausse est non négligeable pour les petites et moyennes entreprises, avec un impact sur l’emploi bien plus important que les précédentes années

Le secteur de la construction concentre à lui seul 24% des faillites. Les agences immobilières enregistrent la pire tendance (avec +116,7% pour 910 entreprises). Le transport routier fait partie du groupe des secteurs dans le rouge : aux côtés des activités financières et d’assurances, la restauration ou encore l’informatique et logiciels, selon BPCE.

BPCE avance plusieurs raisons pour expliquer cette hausse : un rattrapage des années COVID (le niveau des défaillances étant plus bas grâce aux aides), une hausse du coût de financement des entreprises ou encore une activité quasi-atone depuis un an.

Selon la récente étude d’Altares, la France a enregistré l’un des pires quatrièmes trimestres en 30 ans pour les défaillances d’entreprises, qui vont désormais au-delà de l’effet de rattrapage post-Covid. Avec 57 729 procédures ouvertes en 2023, le nombre de défaillances est en hausse de 35,8% par rapport à 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *