Actu

Les eurodéputés approuvent l’élargissement du marché carbone aux transports

Le Parlement européen a donné son feu vert hier lors du vote d’une commission en faveur de l’élargissement du projet de réforme du marché du carbone aux transports et au bâtiment dès 2025. Il a approuvé par ailleurs une accélération du calendrier pour une taxe carbone aux frontières de l’UE.

La commission Environnement s’est prononcée sur plusieurs textes de la feuille de route proposée en juillet 2021 par la Commission européenne («Fit for 55») pour réduire d’au moins 55% d’ici 2030 par rapport à 1990 les émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

Contrairement aux transports et au bâtiment, les particuliers (voitures, logements) devraient en être exclus jusqu’en 2029, afin de ne pas peser sur les ménages, sur fond de flambée des cours de l’énergie.

Les eurodéputés se sont également entendus pour accélérer l’inclusion du transport maritime dès 2024 (la Commission européenne proposait 2027). Pour la commission parlementaire, l’«ajustement carbone aux frontières», qui permet d’imposer les contraintes climatiques européennes aux produits importés, s’appliquerait de façon «complète» en 2030, «soit 5 ans plus tôt» que ce qui est proposé par l’exécutif bruxellois, souligne le communiqué.

Les positions adoptées par la commission Environnement devront encore être approuvées en séance plénière début juin, avant que ne s’engagent des négociations avec les Etats pour finaliser les textes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.