Actu

Les immatriculation UE poids lourds chutent, celles des bus et autocars bondissent

308 350 véhicules industriels

Les immatriculations de véhicules industriels ont connu en février en Europe une nouvelle baisse : -6,2%, la France sauve la mise restant le seul pays a enregistré une hausse (+1,6%), tout segment compris. Les ventes de poids lourds chutent tandis que celles de bus et autocars ont bondi dans la plupart des Etats membres.

De janvier à février, le marché des véhicules industriels de l’UE a reculé de 8,9% pour s’établir à 308 350 unités. L’Espagne (-12,8%), l’Allemagne (-7,6%), la France (-3,6%) et l’Italie (-3,5%) ont toutes connu une baisse de la demande de véhicules utilitaires jusqu’à présent cette année.

38 000 poids lourds depuis début 2019

La demande de camions neufs a poursuivi la tendance à la baisse amorcée l’été dernier, marquant le huitième mois consécutif de baisse dans ce segment (-19,3%). Les résultats ont été différents entre les quatre principaux marchés de l’UE, l’Italie affichant une croissance (+ 10,6%) tandis que l’Allemagne (-21,6%) et la France (-15,4%) ont subi des pertes à deux chiffres. Deux mois après le début de l’année, les immatriculations de poids lourds neufs ont diminué sur tous les principaux marchés de l’UE, l’Allemagne (-24,0%) et la France (-14,8%) enregistrant les baisses les plus fortes. Cela a ramené le total de l’UE à 38 004 poids lourds enregistrés, soit 20,6% de moins qu’au cours des deux premiers mois de 2019.

Les utilitaires chutent aussi

En février, les immatriculations d’utilitaires dans l’UE ont diminué de 18,2% en raison du ralentissement de la demande sur ce segment. Parmi les principaux marchés de l’UE, l’Allemagne (-20,6%) et la France (-13,6%) ont suivi cette tendance négative, affichant toutes deux une baisse à deux chiffres. En revanche, les immatriculations ont augmenté en Italie (+ 9,7%) et en Espagne (+ 0,6%) le mois dernier. Au cours des deux premiers mois de l’année, 46 295 utilitaires ont été immatriculés dans l’Union européenne.

Les bus et autocars bondissent

Le nombre total de bus et d’autocars dans l’Union européenne était en février de 3,1% supérieur à celui du même mois l’an dernier. L’Allemagne (+ 33,6%), la France (+ 32,1%) et l’Italie (+ 26,7%) ont enregistré une croissance solide au cours du deuxième mois de 2020, donnant un coup de fouet à la performance globale de la région. Cependant, la demande de nouveaux bus et autocars a fortement baissé en Espagne (-41,5%) le mois dernier. Depuis janvier, le marché européen sur ce segment a augmenté de 4,6%, avec 5 738 nouveaux véhicules immatriculés au total dans l’UE. La demande a augmenté en France (+ 29,4%), en Italie (+ 19,9%) et en Allemagne (+ 12,8%), tandis que l’Espagne a enregistré une baisse (-21,7%) par rapport à la même période de l’année dernière.

Source : ACEA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *