Actu

Les poids lourds doivent être équipés d’une signalisation angles morts

Dans le cadre de la Loi Orientation et Mobilité, l’arrêté sur les modalités de la signalisation des angles morts des poids lourds, des bus et des cars a été publié hier au JO. Ces véhicules doivent désormais apposer une signalisation matérialisant leurs angles morts, pour mieux les indiquer aux usagers vulnérables qui circulent à proximité. La sécurité routière vient de publier un guide destiné aux professionnels de la route ainsi qu’aux deux roues et aux piétons afin d’expliquer les angles morts des véhicules dits lourds.

Voici la signalisation obligatoire pour un poids lourd et un car

Télécharger l’arrêté sur les modalités de la signalisation des angles morts, cliquez ici

« De très nombreux usagers ne sont en effet pas conscients de l’impossibilité pour le conducteur de poids-lourds de percevoir leur présence sur chaque côté. Cette situation est à l’origine d’accidents parfois mortels, par exemple lorsque le conducteur prévoit de tourner alors qu’un cycliste est présent sur le côté du véhicule » avait indiqué le mois dernier le ministère des transports en annonçant la publication du décret. Il restait à préciser les conditions d’apposition et le modèle de la signalisation

Voici les informations communiquées par la sécurité routière :

Quels sont les véhicules concernés ?

Les véhicules dont le poids total autorisé en charge excède 3,5 tonnes, à savoir : les poids-lourd, les autobus et les autocars. Le décret publié en décembre exclut de son champ d’application les véhicules agricoles et forestiers d’une part, et les engins de service hivernal et les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes ou routes à deux chaussées d’autre part, qui n’ont pas vocation à opérer dans les milieux urbains denses.

Où apposer les signalisations ?

Cette signalisation doit être visible sur les côtés ainsi qu’à l’arrière du véhicule, en toutes circonstances. Elle peut être rapportée sur le véhicule « par collage ou rivetage ou tout autre moyen de fixation ou peut être peint ou poché sur la carrosserie ». De manière générale, elle doit être posée entre 0,90m et 1,50m du sol, sauf cas particuliers. Elle doit par ailleurs être apposée de manière à ce qu’elle ne puisse pas gêner la visibilité des plaques et inscriptions règlementaires du véhicule, la visibilité des divers feux et appareils de signalisation, ainsi que le champ de vision du conducteur. Attention à bien respecter les références des couleurs !

Pour quelles raisons ces signalisations ont été rendus obligatoires ?

Les véhicules lourds sont plus hauts que les autres, cette élévation crée quatre angles morts pour le conducteur, des zones situées hors du champ de vision du conducteur d’un véhicule :

  • À l’avant, en-dessous du pare-brise
  • Sur les côtés du véhicule
  • À l’arrière (sous la lunette arrière pour les autobus et autocars)

Dans quel délai ?

Les véhicules lourds doivent être équipés immédiatement. Pendant une période transitoire de 12 mois, les véhicules ayant été équipés sur les côtés et à l’arrière d’un dispositif destiné à matérialiser la présence des angles morts seront réputés satisfaire aux dispositions de l’arrêté même si ce dispositif n’est pas strictement conforme au modèle.

Quelles sanctions en cas de non-respect de cette obligation ?

Le non-respect de cette obligation est sanctionné par une contravention de quatrième classe, soit une amende forfaitaire de 135€, pouvant être minorée ou majorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *