Actu

Les prix du transport routier poursuivent leur hausse

Selon le dernier baromètre Upply, les prix du transport routier progressent de nouveau légèrement (+0,13%). Mais le secteur comme l’ensemble de l’économie entre dans une phase inflationniste.

En France, l’activité économique retrouve son niveau d’avant-crise dès le troisième trimestre et la reprise 2021 a été solide. Mais avec les difficultés d’approvisionnement et la reprise épidémique, l’impact économique est resté modéré. « L’inflation endémique et les perturbations capacitaires attisent le risque de stagflation du transport en France » prévient Upply.

Le baromètre indique par ailleurs que, sur la base des transactions enregistrées dans la base de données Upply, le prix moyen au kilomètre atteint un record en s’élevant 1,46 euros. « Le plafond de verre semble définitivement percé, et nous entrons probablement dans une phase inflationniste » commente Upply.

Les problèmes d’approvisionnement sont responsables d’une forte montée des prix du matériel de transport. « A moyen terme, cette inflation pourrait se prolonger si les tensions actuellement observées sur les prix des intrants dans la production duraient plus longtemps que prévu ou si les prix de l’énergie augmentaient à nouveau » conclut-il. « Le transport routier est et restera sous-capacitaire, tandis que l’inflation est forte. Parallèlement, les prévisions de croissance pour 2022 sont constamment révisées à la baisse. Il existe aujourd’hui un risque réel de voir émerger un phénomène de stagflation des transports en France. »

One Response

  1. Cette augmentation marginale restera ainsi, tant que les transporteurs étrangers, ne verseront pas TICPE ou équivalant !
    En arrivant au ministère des transports, Mme Borne avait annoncé vouloir mettre un terme à cette situation, promesse qu’elle a réitéré à la tribune de l’assemblée Nationale lors du débat sur la LOM mais qui est toujours pas résolu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.