Actu

Les professionnels demandent la revalorisation du PTAC à 4,5 tonnes pour les véhicules propres

L’OTRE, la CAPEB, le CDKL, l’UNEP et l’Association Française du GNV ont décidé de s’unir afin de demander la revalorisation du Poids total autorisé en charge (PTAC) des véhicules de 3,5 tonnes à 4,5 tonnes auprès des pouvoirs publics pour qu’elle puisse s’appliquer dans les plus brefs délais à tous les véhicules propres sous conditions d’une aptitude médicale dont les modalités restent à définir et d’une formation initiale et continue obligatoire des conducteurs.

« Transition énergétique, Zones à Faibles Émissions (ZFE), péages urbains, risque de surcharges, massification et livraison du dernier kilomètre sont les enjeux auxquels doivent répondre les utilisateurs de VUL » soulignent les organisations dans un communiqué commun. « Sécurité passive et active embarquées, poids des technologies liées aux carburants alternatifs, augmentent le PTAC de manière significative au détriment de la charge utile des véhicules. Ils font perdre aux professionnels une charge utile nécessaire à la bonne santé de leurs entreprises et à la préservation des emplois » ajoutent-elles.

L’OTRE, la CAPEB, le CDKL, l’UNEP et l’Association Française du GNV souhaitent ainsi accompagner progressivement la mutation des véhicules de génération Euro 6 vers des énergies décarbonées. « La réduction des VUL en zone urbaine est une obligation à venir, actuellement en réflexion dans toutes les métropoles. Sous couvert du maintien du bénéfice du permis B assorti des obligations de formation, ce projet est de nature à promouvoir une meilleure massification permettant de limiter le nombre de véhicules professionnels en circulation dans les centres villes » indiquent-elles dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.