Actu

Les routes à 70km/h : une suppression totale sur les routes françaises ?

Le 1er juillet dernier, Jean-Marie Bernard, le président du département des Hautes-Alpes, a décidé de retirer les panneaux 70 km/h sur certaines portions de routes. Cette mesure fait suite à celle de la suppression de la limitation de vitesse à 90 km/h remplacée par celle à 80 km/h. Cette mesure des Hautes-Alpes a été approuvée par le premier ministre, Edouard Philippe, le lendemain de la décision du président du département. Bientôt une suppression totale du 70 km h ?

Suite à la décision de l’Elysée de supprimer les routes secondaires à 90 km/h, la confusion a pris un peu plus part au processus. Sur les routes secondaires, il n’est pas rare de rouler à 80 pour devoir ralentir et rouler à 70, il n’est pas rare non plus d’accélérer une nouvelle fois et redescendre à 50 voir 30 km/h lorsque l’on passe un bourg. Résultat : le conducteur passe plus de temps à vérifier sa vitesse qu’à vérifier la route, ce qui n’est pas une bonne solution pour la sécurité routière.

Jean-Marie Bernard, le président du département des Hautes-Alpes, a donc décidé, le 1er juillet, de supprimé les panneaux de limitation de vitesse à 70 km/h sur certaines portions de routes. Cette décision n’est pas passée inaperçue aux yeux de Matignon, le Premier Ministre, Edouard Philippe a réagi le lendemain même de l’annonce de Jean-Marie Bernard sur RTL : “comprenez que l’homogénéité de la vitesse de circulation est un gage de sécurité, c’est probablement une bonne mesure parce que le fait que l’ensemble des véhicules sache que c’est à 80 km/h que l’on roule est probablement la meilleure garantie”.

Cette simple déclaration d’Edouard Philippe a sonné comme une approbation aux oreilles du président de la Charente. Récemment, celui-ci a pris la même décision qui s’applique à une douzaine de portions dans son département.

Cette mesure entraine aussi des questions : on a baissé la vitesse de 90 à 80 pour baisser le nombre de mort sur la route, passer de 70 à 80 ne ferait-il pas l’inverse ? C’est pour cela que les deux départements sont en phase de test pour ce dispositif et, si cela marche, ils comptent l’étendre à la totalité des deux départements et peut être sur tout le territoire français. Cette décision sonne peut être la fin des routes à 70 km/h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.