Social

Les salariés de Kuehne & Nagel durcissent leur mouvement

Après avoir manifesté dernier sur le site de Châtres (77), les salariés du groupe Kuehne & Nagel ont décidé de durcir leur action en se mobilisant aujourd’hui sur le site de Savigny-le-Temple situé dans le même département. Ils entendent protester contre les conditions du transfert prévu de leur société chez ID Logistic. Les syndicats CGT, FO et CFTC revendiquent le maintien de leur salaire et de leurs acquis sociaux.

« Les conséquences ne seront pas négligeables. En l’espace de quatre ans, elles porteront sur l’emploi estimées entre 700 et 1000 personnes » annonce la CGT Transports dans un communiqué. « La direction n’a de cesse d’utiliser des intérimaires, environ 31 % selon les chiffres de la Commission Economique. Ce qui démontre que la précarité est une forme de gestion pérenne et une souplesse pour l’entreprise au détriment des emplois et des conditions de travail et de rémunération dignes. »

Même si les salariés ont obtenu vendredi quelques “engagements du repreneur” (le 13e mois et la prime d’ancienneté maintenus), ils ne comptent pas baisser les bras. « On ne peut pas accepter aujourd’hui qu’une entreprise subventionnée par l’État à plus de 11 millions d’euros grâce au CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, N.D.L.R.) se permette de renvoyer dans des conditions exécrables nos collègues à la concurrence », a déclaré Marcel Bayeul, délégué syndical central CGT, au journal Le Pays Briard.

Le site de Châtres situé dans la zone logistique du Val Bréon compte 126 salariés. Le client principal, Conforama, a décidé de changer de prestataire logistique. Et le site de Savigny-le-Temple n’a pas été choisi par les syndicats puisque sa situation est déjà jugée fragile. « Notre client principal Henkel, qui représente 80% de l’activité du site, quittera l’entrepôt fin juin 2018. Notre second client pourrait lui aussi partir fin 2018 » estime la CGT Transports.

« La mobilisation est très suivie » assure le syndicat qui précise que « les élus du Comité de Groupe France ont suspendu toute réunion avec la Direction de Kuehne & Nagel pour négocier le transfert des salariés sans qu’ils subissent de préjudice social. »

 

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

 

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.