Actu

Les transportent espagnols repartent en grève

Les transporteurs indépendants espagnols ont décidé de relancer une grève à partir de dimanche soir prochain pour une durée indéterminée. Ils estiment que le gouvernement n’a pas respecté l’accord conclu avec eux en août.

La Plateforme de Défense des Transports qui regroupe les indépendants et les petites entreprises du secteur et bien que minoritaire, a adopté la décision avec 86% des voix.

« Cela ne vaut rien de faire une loi si elle n’est pas contrôlée par la suite et qu’il n’y a pas de volonté de l’exécuter et de donner une solution au problème”, a déclaré Manuel Hernández, le président de la plateforme. « Sept mois plus tard, le prix de revient n’est pas respecté pour les transporteurs, qui paient de plus en plus”, a-t-il déploré lors d’un point presse hier. « L’Administration doit réagir rapidement et faire face à ce qui va arriver », a-t-il fait remarquer.

Réponse de la ministre des Transports, Raquel Sánchez : « nous avons respecté tous les engagements » avant d’ajouter : « les conditions de travail des transporteurs se sont considérablement améliorées, la situation actuelle est différente de celle du début du mois. » De quoi mettre de l’huile sur le feu.

Les transporteurs avaient signé un accord dans lequel figurent la nouvelle loi permettant aux transporteurs de pas ne travailler à perte et un nouveau paquet d’aides directes de 450 millions d’euros. Ils avaient déjà acquis au printemps une prime de 20 centimes par litre de carburant, l’interdiction de chargement et de déchargement des chauffeurs, la limitation des temps d’attente dans les aires de chargement et de déchargement à une heure, et le renforcement de l’inspection au sein de leur profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.