Actu

Les transporteurs belges recrutent des syriens et irakiens

L’IFAPME, l’Institut wallon de formation en alternance et des indépendants et petites et moyennes entreprises, et le transporteur Jost ont accueilli une douzaine de migrants venus de Syrie, Irak et et Somalie, afin de les former aux métiers de conducteurs routiers. Le plus étonnant est que la formation a été proposée par un organisme tout à fait officiel, l’Office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi en raison de la pénurie de conducteurs routiers. Et rappelons que Jost avait été perquisitionné en 2017 pour avoir employé des conducteurs des pays de l’Est. Les syndicats des salariés roulants ne décolèrent pas.

Même si certains avouent qu’ils ne sentent pas attirés pour autant par la conduite, les nouveaux formés pourraient se consacrer à d’autres métiers du transport routier. Mais tout n’est pas aussi simple puisque la plupart doivent repasser leur permis poids lourd non valable en Belgique.

Autre problème : la langue et le vocabulaire TRM. « Lors de l’examen du permis, en Français, le temps pour répondre est de 15 secondes par question, or j’ai besoin d’au moins 30 secondes pour comprendre la question » a commenté l’un des formés. Sans oublier le coût du permis qui avoisine les 2 000 euros, une somme colossale pour eux. Mais certains transporteurs belges comme Jost co-financent le permis avec un « plan de remboursement étalé ».

« Tous les stagiaires actuels, s’ils font preuve de motivation et de compétence durant le stage, seront engagés par la société. Et cela, les stagiaires nous ont tous confié en être bien conscient » a déclaré un responsable de Jost à la presse locale. Jost qui avait été perquisitionnée, il y a tout juste un an (mai 2017). Elle était suspectée de faire du dumping social en recrutant en Europe de l’Est des conducteurs de camions pour les faire travailler en Belgique aux conditions d’emploi de leur pays d’origine : 1 100 chauffeurs étaient concernés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.