Actu

Les transporteurs canadiens peuvent recourir aux étudiants étrangers pour embaucher

Emploi

Comme d’autres pays dans le monde, le Canada est confronté à une forte pénurie de conducteurs routiers. Mais le manque de main d’œuvre touche aussi les autres métiers d’une entreprise de transport. Les professionnels n’excluent pas de faire appel aux étudiants étrangers pour certaines tâches.

Selon RH Camionnage Canada, pratiquement tous les postes d’une société de transport sont impactés par le manque de main d’œuvre, de la comptabilité à l’entrepôt en passant par la maintenance.

Le ministre canadien de l’Immigration, Sean Fraser, a créé un début de polémique en affirmant que les étudiants étrangers pourraient « faire l’affaire » et ainsi faire baisser la pénurie. « Comme l’économie croît plus rapidement que la capacité de recrutement des employeurs, le Canada doit envisager toutes les options afin d’avoir accès aux compétences et à l’effectif requis pour soutenir sa croissance. L’immigration sera essentielle pour remédier à notre pénurie de main-d’œuvre », a-t-il précisé.

Jusqu’à la fin de l’année, les étudiants étrangers au Canada dont le permis d’études comporte une autorisation de travail hors campus pourront dépasser la limite des 20 heures par semaine leur nombre d’heures de travail à l’extérieur de leur institution d’enseignement. 500 000 étudiants seraient ainsi concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.