Monde

Les transporteurs canadiens subissent la crise dans l’industrie forestière

Rien ne va plus pour l’industrie forestière canadienne souffrant d’une chute des exportations. Le secteur du transport routier subit ainsi cette crise. La semaine dernière, un convoi d’une centaine de camions a traversé la ville de Vancouver pour alerter l’opinion publique et les politiques.

David Elstone, directeur exécutif de la Truck Loggers Association (TLA), a déclaré : « l’offre et la demande de bois d’œuvre souffrent. La Chine imposant des droits de douane sur le bois d’œuvre américain, davantage de produits forestiers américains restaient aux États-Unis, ce qui se traduit par une demande faible et moins de besoins en bois canadien. »

Autre bé mol : les coûts des scieries sont à la hausse et les États-Unis imposent un droit de douane de 20% sur les importations canadiennes de bois d’œuvre résineux. Conséquences : une douzaine de scieries ont annoncé qu’elles allaient fermer temporairement, privant de nombreuses entreprises de transport de trafics.

Le gouvernement canadien a promis 69 millions (63M€) de dollars pour financer une nouvelle série de mesures visant à aider les travailleurs forestiers touchés par la fermeture d’usines. Mais rien pour les prestataires comme les transporteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *