Coronavirus

Coronavirus : les transporteurs main dans la main avec leurs conducteurs

#OnRoulePourVous

Les transporteurs ont décidé de soutenir leurs conducteurs routiers. 4 fédérations du transport routier (FNTR, TLF, UNOSTRA, OTRE) organisent la solidarité pour les conducteurs en lançant #OnRoulePourVous.

« Alors que le pays vit son quatrième jour de confinement, le rôle indispensable des acteurs du transport routier de marchandises et de la logistique n’a jamais été aussi évident. Au-delà de l’alimentaire bien entendu, tout le reste de l’approvisionnement du pays repose sur eux » déclarent les fédérations avant d’ajouter : « pourtant, les difficultés actuelles sont très nombreuses. Parmi elles, les conditions de travail notamment des conducteurs. »

Ils s’en sentent les parias

Depuis plusieurs jours, les témoignages désespérés de conducteurs mais aussi de tout le personnel et les chefs d’entreprises s’accumulent dans le secteur du Transport et de la Logistique. Fermetures des aires de repos, impossibilité d’accéder aux sanitaires et aux douches notamment chez certains clients, absence de restauration, mise à l’arrêt injustifiée par les forces de l’ordre… Alors même qu’ils remplissent une fonction essentielle pour la nation, ils s’en sentent les parias.

La solidarité a débuté dès les premières heures, des entreprises, conscientes de l’urgence sur le terrain, se sont organisées pour ouvrir leurs portes à tous les conducteurs qui en ont besoin. Si on constate une amélioration, l’urgence reste trop importante et les entreprises entendent se mobiliser aux côtés de leurs conducteurs.

Solidarité

La FNTR, l’Union TLF et OTRE ont fait un appel national de recensement des entreprises qui ouvrent et accueillent les conducteurs partout en France. Cette liste sera largement communiquée sur les réseaux sociaux, sites des fédérations, mais aussi groupes Facebook créé par les conducteurs. Un mot d’ordre collectif de solidarité et de respect pour les conducteurs sous la bannière #OnRoulePourVous.

2 Responses

  1. Le seul bémol c est que les entreprises qui mettent en place le chômage partiel ne rémunèrent les conducteurs qu à 70 % d un contrat de travail à 35 heures hebdomadaires ou 152 heures mensuelles.
    Les conducteurs vont tous au moins 180 heures mensuelles. La perte de salaire est énorme.
    Ce n est pas normal, cela devrait être 70% du dernier salaire avant le confinement.
    Laurent DAVID, Président de la Fédération Nationale des Chauffeurs Routiers.

  2. Je rejoins le commentaire de M.Laurent DAVID.
    Comment peut-on considérer payé sur 35h hebdomadaire à 70% ?
    Les conducteurs routier sont à 43 h hebdomadaire (heures d’équivalence)
    Donc au lieu de 152h mensuel environ 186h qui devrait être la base de retenu!

    Cordialement,

    M.Sebastien RICHARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *