Actu

Les transporteurs portugais se remettent en grève

Vendredi dernier, l’Association Nationale des Transporteurs Portugais (ANTP), qui représente les petites et moyennes entreprises de transport portugaises, a lancé un mouvement d’arrêt national des transporteurs portugais. Après plusieurs semaines de discussion avec l’Etat, l’association a pris la décision de relancer des actions.

L’ANTP représente les PME de transporteurs portugais. Ce sont près de 7 500 entreprises représentées et plus 300 000 salariés. Vendredi dernier, Marcio Lopes, le président de l’association, a souhaité réorganiser une grève nationale des transports. “Il s’agit d’une action de protestation, qui sera illimitée, qui résulte de l’absence de réponse positive du gouvernement portugais.”, a déclaré le président de l’ANTP, Marcio Lopes.

Pourtant des discussions avaient été engagées entre l’ANTP et le gouvernement depuis la dernière grève en Mai. Aucune des discussions mise sur table n’avaient été interrompues et le mouvement souhaiter par l’ANTP a vraiment surpris le gouvernement portugais.

L’association dénonce une situation chaotique au niveau économique du secteur routier : l’augmentation du prix du gazole, la fiscalité, les déréglementations du marché et des conditions de travail inacceptable des conducteurs. L’ANTP voudrait régler ces problèmes avec les revendications qu’elle a fait part au gouvernement, comme la retraite à 60 ans pour les conducteurs professionnels, une réduction des péages sur les autoroutes portugaises, une nouvelle réglementation de l’accès au secteur routier ou encore la création d’un mécanisme d’indexation automatique de l’augmentation du prix du gazole dans les tarifs.

De son coté le gouvernement a répondu qu’il examinerait chacune des revendications de l’ANTP pour résoudre tous les problèmes mis sur la table.

A lire aussi : Portugal, les transporteurs décidés à bloquer le pays

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.