Actu

Les transporteurs sont usés, Aline Mesples (OTRE)

Lors de son discours des vœux hier à Paris, Aline Mesples, présidente de l’OTRE, a attiré l’attention sur « l’usure des transporteurs français ». Elle a rappelé la signature d’un accord de transition énergétique et la suite des travaux sur la mise en œuvre d’une éco-contribution dans le TRM. Aline Mesples qui a confirmé qu’elle ne se représenterait pas à la présidence en septembre, a accordé une interview à TRM24.

L’interview d’Aline Mesples, présidente de l’OTRE, dans son intégralité

« Nous avons vécu une fin d’année (2019) compliquée, notamment par le mouvement des gilets jaunes. Aujourd’hui, nous vivons une nouvelle crise sociale des corps intermédiaires entre ceux qui souhaitent réformer notre pays et ceux qui sont dans un combat plus politique » a déclaré la présidente de l’organisation lors de son discours.

« Le débat ne semble plus possible. La violence du langage semble se développer » a regretté Aline Mesples s’inquiétant de « ce climat qui est défavorable à l’activité économique et plus particulièrement à nos activités de service. Nous sommes certainement confrontés à un défaut d’efficacité de notre organisation démocratique. »

La présidente a mis en avant les « freins au développement des entreprises de transport en France ». « Nous sommes au stade que nous sommes tous d’accord sur le diagnostic des correctifs » a-t-elle souligné. « Mais avons-nous collectivement obtenu que l’ensemble des ces correctifs soient en place et donc efficaces ? Ma réponse est NON » a-t-elle répondu. « ce manque d’efficacité provoque une usure » a conclu la présidente. « Cette usure, je la sens de plus en plus formulée par les chefs d’entreprise qui ne voient pas d’issue à leurs légitimes revendications mais aussi d’issue à leur mission d’entreprendre » a déclaré Aline Mesples.

Parmi les faits marquants : la signature d’un accord de transition énergétique que l’OTRE avait proposé en 2018. « Il est soutenu par l’administration et par le secrétaire d’Etat aux transports » s’est réjouie la présidente de la l’organisation. « L’un des premiers engagements dans cet accord est la stabilité de la fiscalité énergétique sur nos secteurs d’ici 2022 » a rappelé Aline Mesples.

« 2020, c’est aussi l’engagement de poursuivre les travaux lancés en 2019 sur la mise en œuvre d’une éco-contribution dans le TRM qui implique le bénéficiaire du transport » a rappelé la présidente. « Elle répondra peut-être aux besoins d’investissement sur la route et répondra aussi à ce que va imaginer la convention citoyenne sur le climat qui rendra ses travaux en avril » a-t-elle commenté.

L’OTRE s’était donné comme objectif 511 entreprises sensibilisés en 2019, au final 464 ont répondu. L’Objectif 2020 est de 700 entreprises. L’OTRE fêtera cette année ses 20 ans lors de son congrès à Bordeaux en octobre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *